Clicky

Twitter a banni un utilisateur pour menaces de mort… envers un moustique

Twitter n’est plus à une contradiction près. Preuve en est, le géant du microblogging a récemment banni un utilisateur pour menaces de mort… envers un moustique.

Lancé en mars 2006, le service a été créé afin de permettre aux internautes d’envoyer et de recevoir de brefs messages sur la toile ou même par messages textes interposés. Il a rapidement trouvé sa place sur le marché et il n’a ainsi eu besoin que de quelques années pour franchir la barre des trois cents millions d’utilisateurs actifs dans le monde.

Moustique Twitter

Longtemps réservé aux amateurs éclairés, Twitter s’est considérablement démocratisé durant ces dernières années.

Twitter utilise des algorithmes afin de lutter contre le harcèlement

Histoire d’éviter les dérives, l’entreprise américaine a mis en place un certain nombre de dispositifs visant à limiter autant que possible le harcèlement et les campagnes d’intimidation.

Compte tenu du volume d’informations à traiter, elle a fait le choix de se tourner vers des algorithmes afin d’automatiser ces traitements.

Il semblerait cependant que ces derniers soient assez perfectibles et c’est précisément ce que prouve cette étonnante histoire.

Un Japonais a en effet été banni en début de semaine par Twitter pour avoir publié un message invectivant… un moustique. Plutôt courte, la publication montrait une photo de l’insecte mort et elle s’accompagnait d’un message pouvant être grossièrement traduit de la façon suivante : « ?#!$# ! Tu n’as rien d’autre à faire que de me piquer partout quand j’essaie de me détendre en regardant la télévision ? Meurs ! (En fait, t’es déjà mort) ».

La suite, vous la connaissez déjà. Les algorithmes de Twitter ont tout de suite assimilé ce message à des menaces de mort envers un tiers et le compte de l’infortuné a été suspendu dans les plus brefs délais.

Un problème de moustique

En tentant de se reconnecter un peu plus tard, ce dernier s’est alors retrouvé face à un message tout aussi direct que le sien : « Votre compte a été désactivé, car il a été utilisé pour envoyer des messages contenant des menaces. Les tweets contenant des menaces ne sont pas autorisés par nos conditions d’utilisation ».

Bien sûr, notre ami n’en est pas resté là et il a ainsi créé un autre compte pour revenir sur ce douloureux épisode et adresser un message à la division japonaise de la firme. Pour l’heure, on ne sait pas s’il a fini par récupérer un accès à son compte.

Une chose est sûre cependant : si vous tenez à votre compte, évitez de menacer les moustiques qui vous tournent autour.

RED By SFR : la Box Internet Série limitée est à 15 € par mois

Mots-clés insolitetwitter