Clicky

Twitter aurait du mal à trouver un repreneur

Twitter n’est pas dans une situation évidente en ce moment. Loin de là même. Le service a effectivement du mal à gagner de nouveaux utilisateurs et il stagne autour de 313 millions de membres. Il arrive donc loin derrière la plupart de ses concurrents. Pour ne rien arranger, l’entreprise n’est toujours pas rentable et cette nouvelle affaire risque de ne pas améliorer les choses.

Cela fait maintenant quelques semaines que des rumeurs de rachats planent au-dessus de Twitter. D’après CNBC, des géants du marché auraient en effet approché l’entreprise californienne afin d’entamer des négociations.

Rachat Twitter

Google et Disney ne seraient plus intéressés par Twitter.

Mieux, plusieurs entreprises étaient même en lice et il était notamment question de Salesforce, de Google et de Disney.

Twitter était courtisé par plusieurs géants de l’industrie

D’après la rumeur, les discussions étaient même en bonne voie pour les deux derniers. Difficile d’ailleurs d’être surpris puisque Google intègre depuis longtemps les tweets à son moteur de recherche pour enrichir les résultats et disposer ainsi de signaux en temps réel.

Disney, de son côté, s’intéresse de plus en plus à la diffusion de contenus en ligne et il aurait été par conséquent assez logique qu’il fasse un pas vers Twitter puisque ce dernier a récemment signé un partenariat avec la ligue nationale de football américain pour retransmettre en direct les rencontres sportives organisées par cette dernière.

Tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes et l’action de Twitter a même bondi de 20 % après la publication de ce reportage, pour le plus grand bonheur des investisseurs et des boursicoteurs.

Malheureusement pour eux, ce moment de grâce n’a pas duré et la situation s’est même inversée hier puisque le titre a perdu plus de 15 % de sa valeur en l’espace de quelques heures à Wall Street.

Google et Disney auraient quitté la table des négociations

En effet, selon le vénérable Re/code, Google et Disney auraient finalement décidé de changer leur fusil d’épaule et de ne pas faire d’offre.

Twitter s’est donc pris une belle gifle, mais tout n’est pas perdu encore. Salesforce serait toujours en lice et plusieurs fonds d’investissement pourraient aussi sortir du bois dans les semaines à venir. Maintenant, la situation de la firme n’est reste pas moins problématique, d’autant que ses dirigeants ne sont pas tous d’accord sur la conduite à adopter.

Des désaccords seraient en effet apparus entre Jack Dorsey et le reste de l’équipe. L’actuel PDG de l’entreprise souhaiterait ainsi continuer l’aventure en solitaire, mais les autres dirigeants de la société seraient plus portés vers une vente de l’entreprise.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.