Twitter aurait racheté TweetDeck pour 40 millions de dollars

Aucune annonce officiel n’a encore été faite (du moins pas à l’heure où j’écris cet article) mais il semblerait selon TechCrunch que Twitter aurait racheté TweetDeck pour 40 ou 50 millions de dollars. Une somme importante, certes, mais plutôt cohérente quand on sait que ce client Twitter est utilisé par des millions et des millions de personnes à travers le monde. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que la firme américaine semble bien décidé à racheter tous les services et tous les outils populaires des développeurs tiers.

Notez que cela fait déjà un moment que l’on entend parler de ce rachat. En réalité, les premières rumeurs faisant état de l’éventuel rachat de TweetDeck par Twitter date du mois dernier mais la firme aurait finalement franchi le pas et un chèque aurait ainsi été signé. Un gros chèque, forcément. Twitter n’avait de toute manière pas le choix puisque la société UberMedia avait également fait une proposition aux créateurs du célèbre client, une proposition tournant autour de 30 millions de dollars.

Or, quand on sait que UberMedia détient déjà un grand nombre d’outils très en vogue chez les afficionados du célèbre service de micro-blogging (ils ont UberTwitter, Echofon et pas mal d’autres encore) et que Twitter a récemment suspendu certaines de ces applications à cause de leur nom, on comprend tout-de-suite que les rapports entre les deux firmes ne sont pas forcément au beau fixe. Dans ce cas, le rachat de TweetDeck par Twitter semble plutôt cohérent et permettra à la société de conserver la main mise sur son service.

Mais finalement, nous ne manquerons pas de penser à toutes ces firmes qui gravitent autour de Twitter. Entre les nombreux rachats des uns, des autres, et la stratégie pas toujours très claire du service de micro-blogging, on peut en effet s’interroger sur leur avenir. Après tout, fonder son business sur le business d’une autre firme, ce n’est pas spécialement sain et ce n’est sans doute pas la meilleure façon d’assurer la pérennité de son entreprise. En l’état actuel des choses et entre le rachat de Tweetie, de TweetDeck et l’offre de UberMedia, on ne peut pas dire qu’il reste beaucoup de place pour les autres clients.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.