Twitter et Pornhub partent en guerre contre le fake porn

Twitter et Pornhub ont récemment annoncé leur intention de limiter la propagation du fake porn sur leur plateforme respective. D’autres sites en feront sans doute autant dans les semaines et mois à venir.

L’intelligence artificielle n’est sans doute pas près de conquérir le monde et d’asservir notre espèce, mais elle est déjà capable de conduire des voitures, de s’adonner aux échecs et même de repérer des exoplanètes situées dans des systèmes stellaires lointains.

Fake Porn

Toutefois, l’IA reste un outil comme les autres et si la technologie est capable d’accomplir des merveilles et de nous faciliter grandement la vie, elle peut aussi être dangereuse lorsqu’elle tombe entre de mauvaises mains.

Le fake porn, dans le collimateur des géants du web

En fin d’année dernière, un développeur du nom de Deepfake a donc eu l’idée de s’appuyer sur plusieurs intelligences artificielles disponibles gracieusement sur la toile pour créer une fausse vidéo mettant en scène la fabuleuse Gal Gadot dans une production particulièrement épicée.

Amusé par l’expérience, ce bidouilleur a ensuite partagé sa création sur Reddit et cette dernière a rencontré un franc succès. Galvanisé par les commentaires élogieux de ses semblables, Deepfake a remis ensuite le couvert avec plusieurs autres productions.

Par la suite, d’autres internautes ont commencé à en faire autant et l’un d’entre eux a même eu l’idée de créer un programme afin de faciliter la création de ces productions. Nous en avions parlé dans cet article.

Si ces vidéos sont techniquement impressionnantes, elles soulèvent également de nombreuses questions d’ordre éthique.

Face à la situation, Gfycat a donc pris les devants en interdisant purement et simplement ces vidéos sur son service et en supprimant des centaines de séquences partagées par ses utilisateurs.

Pornhub et Twitter vont faire le ménage

Désormais, c’est donc au tour de deux autres poids lourds du web d’en faire autant et de partir ainsi en guerre contre le fake porn.

Pornhub a ainsi annoncé en début de semaine que ces vidéos étaient interdites sur la plateforme. L’entreprise considère en effet ses productions comme non consensuelles et elle estime donc qu’elles n’ont rien à faire sur son service : « Nous ne tolérons aucun contenu non consensuel sur le site et nous supprimons tout ce contenu dès que nous en sommes informés. Le contenu non consensuel viole directement nos conditions d’utilisation ».

Plus intéressant, dans son communiqué, Pornhub n’hésite pas à mettre les vidéos de fake porn dans la même catégorie que le revenge porn.

Twitter, de son côté, a également publié un communiqué de presse afin de dénoncer ces créations et le service a en outre précisé qu’il suspendrait tous les comptes cherchant à diffuser ces contenus sur la plateforme.

Reddit, en revanche, ne s’est toujours pas exprimé sur le sujet. A l’heure actuelle, le subreddit consacré à ces contenus compte un peu plus de 91 000 abonnés et des dizaines de clips sont ajoutés chaque jour.

MAJ : Reddit n’autorise plus ces contenus non plus.

Mots-clés nsfypornhubtwitter