Twitter teste une nouvelle fonction pour lutter contre le cyberharcèlement

Sur les réseaux sociaux, il est fréquent que les utilisateurs se fassent harceler par des inconnus. Les harcèlements peuvent se manifester de plusieurs manières différentes, par exemple par des commentaires sur les publications ou encore par des messages directs et privés.

Bien que l’on puisse facilement effacer ces commentaires ou ces messages, il est parfois préférable de ne les avoir jamais vus.

Crédits Pixabay

Afin d’aider les utilisateurs à éviter le harcèlement sur sa plateforme, Twitter projette de mettre en place une nouvelle fonctionnalité qui aura pour tâche de filtrer et masquer les messages privés offensants.

L’outil est actuellement dans sa phase de test et les caractéristiques de la version finale dépendront vraisemblablement des résultats obtenus pendant cette période d’essai.

Une fonctionnalité contre les messages indésirables

Chez la plupart des médias sociaux, il est déjà possible de filtrer les commentaires inadéquats ou indésirables. Plusieurs outils et fonctionnalités ont été développés afin de les éviter, notamment en les bloquant ou en les masquant pour que le public ne puisse pas les voir.

Pour le cas des messages privés, c’était encore impossible, enfin jusqu’à aujourd’hui.

Récemment, Twitter a lancé sa nouvelle fonctionnalité qui permettra aux abonnés d’éviter les messages indésirables d’inconnus. Avec ce filtre, la plateforme promet que la boîte de réception de ses utilisateurs sera désormais exempte de messages abusifs.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le nouvel outil de Twitter fonctionne comme un filtre qui trie de manière automatique les messages directs. Pour ce faire, il détecte les mots jugés offensants contenus dans les messages privés et bloque ensuite ces derniers si jamais ils en comportaient pour que l’utilisateur ne puisse pas les lire.

Si l’outil ne peut pas protéger totalement du harcèlement, il peut cependant en limiter l’impact.

Twitter informe toutefois les utilisateurs que les messages filtrés ne sont pas totalement effacés de leur compte. Ainsi, ils peuvent toujours les lire en consultant le dossier nommé « Additional messages » s’ils le souhaitent. Ils peuvent également répondre aux messages comme ils le feraient avec les messages non filtrés.

Ce nouvel outil de Twitter paraît très pratique et facile à utiliser. La question est de savoir s’il pourra vraiment faire la différence entre les messages normaux et les messages de harcèlement en se basant uniquement sur certains mots.

Mots-clés filtretwitter