Twitter part en guerre contre les comptes glorifiant l’automutilation et le suicide

Les posts parlant de suicide et d’automutilation ne sont pas nouveaux sur les réseaux sociaux. Ils sont même devenus courants, à tel point que de son côté, Twitter a décidé de prendre des mesures pour endiguer ce phénomène sur sa plateforme. Le réseau social au petit oiseau bleu vient de mettre en place de nouvelles lignes directrices concernant les posts et les comptes qui vantent et encouragent les gens à se suicider et s’automutiler.

C’est ainsi qu’une nouvelle section a été ouverte sur le centre d’aide de Twitter. Les utilisateurs pourront y trouver toutes les explications concernant les directives anti-suicide et anti-automutilation de la plateforme. Ils sont d’ailleurs encouragés à « signaler » les posts et les comptes qui transgressent les nouvelles règles.

Enfant Twitter

Les coupables seront alors tenus d’effacer la publication. Pour les utilisateurs récalcitrants et récidivistes, leur compte sera tout simplement suspendu.

Quelles sont ces nouvelles règles ?

Pour lutter contre les posts et les comptes, souvent anonymes, qui encouragent les actes de suicides et automutilation, Twitter n’y va pas par quatre chemins. Pour les personnes qui violent pour la première fois les règles, « ils seront tenus d’enlever le tweet violent et seront temporairement exclus de leur compte avant de pouvoir à nouveau tweeter ».

Quant aux utilisateurs qui enfreignent plusieurs fois les nouvelles directives, leur compte sera tout simplement suspendu.

Sinon, les twittos sont également invités à contribuer à cette lutte en signalant les posts et les comptes qui véhiculent des messages positifs sur le suicide et l’automutilation. Twitter a annoncé que la plateforme tentera ensuite de contacter les auteurs des posts, souvent des personnes en détresse, pour essayer de leur venir en aide.

Les comptes et les posts concernés

Les nouvelles directives de Twitter concernent principalement les comptes et les publications qui encouragent ou glorifient l’automutilation en invitant les autres à se blesser ou se couper intentionnellement. Les posts qui parlent en bien des troubles de l’alimentation comme la boulimie ou l’anorexie sont également concernés. Il en va de même pour les publications qui encouragent au suicide ou donnent des conseils pour se suicider « sans douleur ».

Les posts et les comptes qui engagent des discussions pour prévenir les actes d’automutilation et de suicide ne sont pas concernés par la nouvelle politique de Twitter. De même que les publications qui tentent de venir en aide aux suicidaires en partageant des mécanismes d’adaptation et des ressources pour les pensées d’automutilation et de suicide.

Mots-clés twitterweb