Twitter affiche maintenant les sites ayant intégré des tweets à leurs pages

Twitter vient apparemment de déployer une nouveauté qui devrait intéresser tous ceux qui s’appuient sur les réseaux sociaux pour faire la promotion de leurs sites, et plus globalement tous ceux qui cherchent à améliorer le trafic de leurs pages. Si le réseau social nous permet depuis quelques temps maintenant d’exporter n’importe quel tweet au travers d’un code EMBED facilement réutilisable par la suite, il est désormais capable de mettre en avant, en dessous de chaque message, tous les sites l’ayant utilisé sur leurs pages. C’est plutôt intéressant, bien sûr, mais il semblerait que cette fonctionnalité ne soit pas active sur tous les comptes.

Tout est apparemment parti d’un tweet publié par un certain Mikko Hypponen. En observant l’un de ses tweets, ce dernier s’est rendu compte qu’une nouvelle zone avait fait son apparition sous les compteurs dédiés aux retweets et aux favoris, une zone sobrement intitulée… « Embedded on these websites ». Soit, en bon français, « intégré sur ces sites ». Etonnant, c’est certain, d’autant plus que cette fameuse zone n’existait pas avant ça.

Promotion sites Twitter

Twitter va désormais mettre en avant les sites qui intègrent des tweets sur leurs pages.

En fouinant sur la plateforme, d’autres sites comme The Verge sont parvenus à mettre la main sur des mentions analogues. Sans aucune surprise, cette zone aurait pour objectif de mettre en avant tous les sites ayant réutilisé d’une manière ou d’une autre le tweet associé. Malheureusement pour nous, pauvres européens, il semblerait que cette fonction ne soit disponible qu’au pays de l’Oncle Sam. Mes différentes recherches pour tenter de mettre la main sur ces liens se sont effectivement soldés par un échec cuisant.

Plus de visibilité pour les sites, et pour Twitter

Alors bien sûr, cette nouveauté est beaucoup moins anodine qu’il n’y paraît au premier abord. Si Twitter propose depuis quelques temps maintenant d’exporter n’importe quel message dans un lecteur EMBED, peu d’éditeurs utilisent cette fonctionnalité. C’est vrai que c’est pratique, mais faut penser à cliquer sur un bouton, à copier le code généré par la plateforme, pour le coller ensuite sur la page de notre choix. Pas évident, surtout quand on se traine une grosse flemme en plus.

En affichant cet encart, Twitter nous donnera une motivation supplémentaire pour utiliser sa fonction d’export. Ce sera effectivement un bon moyen de promouvoir facilement nos sites, et donc d’en augmenter la visibilité. Sachant que Twitter est utilisé par des millions de gens à travers le monde, c’est évidemment une très bonne chose, surtout pour ceux qui en ont marre d’être tributaire du bon vouloir de Monsieur Google. Là, au moins, ils auront la possibilité de toucher un nouveau public et de pousser leur site auprès de milliers d’internautes, sans grands efforts.

En espérant, bien sûr, que cela ne termine pas en spam caractérisé.

Hop, on en profite.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Keemix : la curation efficace et complète (+ invitations)

    Keemix : la curation efficace et complète (+ invitations)

    Le grand terme à la mode, en ce moment, c’est la curation. Tout le monde en parle, tout le monde cherche à investir le secteur et Keemix ne déroge pas à la règle puisque c’est justement la spécificité de ce service estampillé « web 2.0″. Un service qui pousse d’ailleurs le concept très loin et qui va finalement vous permettre de mieux communiquer sur vos articles préférés. Un concurrent solide, donc, et une réelle alternative à tous les ténors du genre. Alors si vous cherchez un outil complet et agréable à utiliser, quelque chose me dit…

  • Facebook : vers des publications payantes ?

    Facebook : les publications payantes débarquent aux Etats-Unis

    Les publications payantes ont fait leur entrée sur Facebook un peu avant l’été mais cette fonctionnalité était uniquement disponible pour les internautes résidant en Nouvelle-Zélande. Il s’agissait effectivement pour le géant américain de tester cet outil avant de le déployer, ou pas, sur les autres comptes. L’expérience aurait finalement porté ses fruits puisque les publications payantes viennent tout juste de débarquer sur le territoire américain. Ce qui veut donc dire que les internautes résidant aux Etats-Unis vont à présent pouvoir filer un chèque à Facebook pour que ce dernier mette en avant les publications de…

  • Facebook : vers un service payant pour les entreprises

    Facebook : vers un service payant pour les entreprises ?

    Facebook est sans aucun doute l’un des réseaux sociaux qui marchent le mieux en ce moment, il compte ainsi plusieurs centaines de millions d’utilisateurs à son actif, mais son introduction en bourse lui a tout-de-même valu quelques sueurs froides. Et aujourd’hui plus que jamais, la firme américaine doit donc faire ses preuves auprès des investisseurs. Ce qui veut aussi dire qu’elle doit trouver de nouvelles sources de revenus. Or justement, si l’on en croit les déclarations de la directrice d’exploitation du service, alors Facebook serait actuellement en train de travailler sur un service payant qui…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -