Uber lance sa carte de crédits

Uber introduit sa propre carte de crédit. La société de covoiturage a annoncé mercredi, lors de la conférence Money 2020 de Las Vegas, qu’elle s’est associée à la banque britannique Barclays sur une nouvelle carte Visa. Elle sera disponible le mois prochain.

La carte Visa Uber est conçue comme un programme de fidélisation.  D’après Business Insider, « C’est un moyen pour l’entreprise de doubler l’une de ses activités les plus réussies au-delà du covoiturage : UberEats ». Uber ne s’est plus contenté du service de covoiturage. La firme s’est aussi lancée dans la livraison de nourriture.

Le service permet à Uber de réaliser des revenus supplémentaires de 3 milliards de dollars et est responsable de jusqu’à 10% des revenus de l’entreprise.

Programme de fidélisation

En ce qui concerne le programme de fidélisation, la carte Visa Uber donnera 4 % de remise en argent pour chaque dollar dépensé pour les repas, y compris le service de livraison de repas à la demande UberEATS, et 2 % de remise en argent sur les achats en ligne et les abonnements, y compris les services de streaming vidéo et de musique.

Par ailleurs, les clients pourront aussi échanger des points contre des voyages Uber en utilisant un taux de remboursement standard d’un centime par point, ou tout simplement convertir les points en espèce et les déposer dans leurs comptes bancaires. Barclays et Uber disent que les transferts de points vers les compagnies aériennes arriveront en 2018.

Uber n’est pas la seule entreprise à proposer une carte de crédit

Depuis sa création en 2010, et malgré la controverse, Uber a continué à se développer. Il est tout à fait normal pour une entreprise technologique de rejoindre la bataille pour les détenteurs de carte de crédit.  « Les jeunes dépensent plus que les autres générations pour des achats quotidiens tels que l’épicerie et le gaz, ainsi que pour des expériences telles que les sorties au restaurant », selon un rapport de Bankrate.com. Et Uber n’est pas la seule entreprise de technologie à proposer une carte de crédit. Par exemple, Apple propose un taux d’intérêt similaire, également soutenu par Barclays.

A son actif, Uber possède déjà une partie de votre adresse ou plutôt de votre maison, maintenant il veut s’introduire dans votre porte-feuille.

Mots-clés uber