Clicky

Uber consacrait – et perdait – 20 millions de dollars par mois pour développer des technologies de conduite autonome

Uber cherche actuellement à entrer en bourse. Toutefois, la divulgation de certains documents relatifs aux dépenses de l’entreprise pourrait lui donner une très mauvaise image auprès des investisseurs.

En effet, des documents judiciaires confidentiels ont récemment été dévoilés publiquement. Il s’agit particulièrement d’un rapport rédigé par Walter Bratic, un expert engagé par Uber dans le cadre d’un procès intenté par Waymo contre Uber. Procès dans lequel Waymo accuse Uber d’avoir profité de ses secrets commerciaux, lesquels auraient été volés par l’ancien ingénieur de Google, Anthony Levandowski, qui a quitté Google pour fonder Otto. Or, cette entreprise axée sur le camionnage autonome, a par la suite été rachetée par Uber en 2016.

uber

Crédits Pixabay

Waymo a ainsi déclaré qu’il avait subi d’énormes pertes financières résultant de ce vol de secrets commerciaux. Plus précisément, l’entreprise évalue ces pertes à 1,85 milliard de dollars.

Uber, beaucoup trop ambitieux ?

Une évaluation qu’Uber réfute catégoriquement. Elle a ainsi embauché Bratic pour prouver que cette estimation de Waymo n’était pas juste, ce que l’expert a fait. En effet, selon Bratic, les pertes financières de Waymo pour la divulgation de ses secrets commerciaux n’auraient pas pu dépasser les 605.000 dollars. Pour ce faire, l’expert a plongé dans les comptes d’Uber.

Il a analysé des analyses internes de l’entreprise et a étudié des rapports réalisés par Uber en 2016 et qui portent le nom de code Project Rubicorn.

Selon ces documents, Uber avait pour ambition de rentabiliser ses voitures autonomes en 2018. Plus intéressant encore, un rapport établi en mai 2018 atteste que la société avait prévu de disposer de 13.000 taxis autonomes cette année. En septembre 2018, Uber visait encore plus loin : disposer de 75.000 voitures autonomes. Apparemment, l’entreprise voulait aussi étendre ses services de taxi autonomes dans 13 villes d’ici 2022.

Une perte s’élevant à 865 millions de dollars

Pour parvenir à ces objectifs ambitieux, Uber n’a pas lésiné sur les moyens financiers. Depuis 2016, l’entreprise aurait effectivement déboursé 20 millions de dollars par mois dans le développement de technologies de conduite autonome.

Malheureusement, comme le souligne Bratic, ces estimations, ces efforts et ces investissements n’ont pas abouti aux résultats escomptés. Actuellement, Uber a pris énormément de retard sur le test de ses véhicules autonomes et l’accident mortel causé par l’un de ses véhicules à Tempes, en Arizona, en mars 2018 a mis un coup de frein sec à la fougue de l’entreprise.

Apparemment, les pertes financières d’Uber s’élevaient à 865 millions de dollars au dernier trimestre de 2018. Quant aux bénéfices…. Il n’y en a eu aucun.

Mots-clés uber