Clicky

Uber enregistrera une perte de 3 milliards de dollars fin 2016

Sept ans après sa création,Uber, le spécialiste des VTC, connait de graves instabilités financières. En septembre dernier, ses pertes se sont élevées à 2,2 milliards de dollars cumulés avec les deux premiers trimestres de l’année. Par la suite, l’entreprise a également enregistré une perte de plus de 800 millions de dollars au troisième trimestre de 2016.

Le chiffre d’affaires enregistré par la société sur les neuf premiers mois de l’année 2016 est de 3,76 milliards de dollars. L’objectif est donc d’atteindre les 5,5 milliards de dollars de dollars d’ici la fin de l’année.

Pertes Uber

Uber enchaîne les pertes.

Selon Bloomberg, les pertes d’Uber sont estimées à plus de 3 milliards de dollars cette année, suite aux difficultés qu’elle a connues.

Désengagement auprès de la Chine

L’entreprise de transport par VTC a avoué qu’au début de l’année 2016, elle a perdu un milliard de dollars dans ses activités en Chine. C’est pourquoi elle a décidé de céder ses activités locales auprès de son concurrent Didi Chuxing.

Grâce à cet accord, Uber a reçu 1 milliard de dollars venant de son rival pour créer de nouvelle entité en dehors de la Chine.

Uber connait aussi une forte concurrence dans d’autres pays, pas seulement en Chine. D’autres entreprises telles qu’Ola en Inde, Grab en Singapour ou encore Lyft aux États-Unis exercent les mêmes activités que la marque. On vient récemment d’interdire l’usage de son service UberPop en France, en Belgique et en Espagne.

Pourquoi ces pertes ?

Le géant du transport par VTC, pour différencier son activité, a beaucoup investi dans des technologies de voitures sans chauffeurs. Il veut être le premier à proposer une voiture sans pilote à ses clients. Il a pu tester son service de taxi autonome à Pittsburgh, en San Francisco, le test a été interdit.

Selon les experts, l’entreprise américaine dépense des sommes colossales sur les subventions de ses chauffeurs. Dans le but de pouvoir regrouper dans son enseigne un grand nombre de chauffeurs, Uber les subventionne en leur remettant un revenu fixe durant 6 mois.

L’entreprise souhaite en effet augmenter sa flotte de chauffeurs afin de limiter au maximum le temps d’attente de ses clients. Il s’agit ainsi d’un moyen de dominer ses concurrents directs.

Uber reste tout de même très rentable dans deux grands pays : la France et les États-Unis. La compagnie de transport valorisée à 68 milliards de dollars pourra se présenter en Bourse en 2017.

Mots-clés uber

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !