Uber et la fabuleuse arnaque des chauffeurs-zombies chinois

Uber fait couler beaucoup d’encre en Chine depuis le début de la semaine et cela n’a rien de surprenant, car des médias locaux ont découvert une nouvelle arnaque montée par certains des chauffeurs de la firme. Elle ne rapportait pas grand-chose, mais elle avait au moins le mérite d’être extrêmement créative.

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’utiliser l’application, alors sans doute est-il préférable de commencer par expliquer son fonctionnement en quelques mots.

Uber Zombies : image 1

Uber et les zombies, c’est une affaire qui roule.

À la base, Uber n’est pas réellement une entreprise de transport et la boîte se contente finalement de mettre en relation des chauffeurs et des personnes souhaitant être transportées d’un point A à un point B.

Les Chinois ne sont pas fans des zombies

Une fois son compte créé, l’utilisateur commence ainsi par définir son itinéraire en spécifiant l’endroit où il se trouve et l’adresse où il souhaite se rendre. Une fois la commande validée, elle part au central et elle est ensuite transmise à un des chauffeurs présents dans les environs.

Ce dernier doit valider la commande à son tour pour qu’elle soit enregistrée. Ensuite, il n’a plus qu’à se rendre à l’endroit défini par l’utilisateur pour récupérer le client et l’emmenant à l’adresse configurée lors de l’étape précédente.

L’utilisateur, lui, reçoit une notification dans la foulée. Elle laisse apparaître le nom du chauffeur, le numéro de sa plaque et… son portrait. Vous le verrez par la suite, mais ce détail est loin d’être anodin, car toute cette arnaque se basait là dessus.

Le client a tout à fait la possibilité de changer d’avis et d’annuler la commande s’il le souhaite. Logique. Maintenant, s’il le fait, alors son compte est automatiquement débité d’une somme forfaitaire, une somme remise ensuite au chauffeur. Le montant n’est pas très élevé, bien sûr, et il se situe autour de quelques centimes d’euros.

Une arnaque qui s’est répandue à travers la Chine

Bien décidés à se remplir les fouilles sans trop se fatiguer, des chauffeurs chinois ont donc eu l’idée de modifier leur avatar afin de se faire passer pour un fantôme ou pour un zombie. Pourquoi ? Pour faire peur à leurs clients, bien sûr, et pour les pousser ainsi à annuler leurs commandes.

Le truc, c’est que cette arnaque a commencé à se répandre à travers toute la Chine. Des chauffeurs zombies sont ainsi apparus à Pékin, Shanghaï, Zhengzhou, Suzhou ou même Quingdao.

Fort heureusement, Uber s’est rapidement rendu compte de la supercherie et l’entreprise a alors banni tous les comptes incriminés avant de rembourser les sommes débitées aux clients victimes de l’arnaque.

Uber Zombies : image 3 Uber Zombies : image 2

Mots-clés insoliteuberzombies