Uber : un chauffeur a tué un de ses clients à Denver

Un chauffeur d’Uber a été arrêté vendredi matin après que son passager ait été abattu a annoncé la police de Denver.

Michael Andre Hancock, âgé de 29 ans, est désormais détenu en prison et soupçonné de meurtre au premier degré selon un communiqué de presse de la police. Selon une déclaration publiée par la police, la police locale a reçu un appel venant d’un témoin de la scène vers 02h45.

L’homme a dit : « Il y avait un gars, un conducteur d’Uber, qui a dit que son passager a essayé de l’attaquer et le conducteur lui a tiré dessus. » L’homme a ensuite remis le téléphone à l’autre homme qui s’est identifié comme étant Hancock. La police est arrivée sur les lieux du crime et a trouvé un homme allongé sur le plancher du siège avant d’une berline Nissan avec des blessures par balle.

« La victime a été emmenée à l’hôpital où il a été déclaré mort. » a déclaré Sonny Jackson de la police de Denver.

Les détails de l’affaire

Les enquêteurs ont trouvé 10 cartouches de calibre 40 usées sur le côté gauche de l’autoroute. Ils ont aussi découvert une traînée de sang près des cartouches qui correspondait à l’endroit où le véhicule s’est arrêté sur la bretelle d’accès. Hancock a été menotté et la police a trouvé un pistolet Ruger SR 40 dans sa ceinture.

La police a déclaré : « Il y a des raisons probables de croire que Michael Hancock a déchargé le pistolet Ruger, frappant la victime de nombreuses fois provoquant sa mort. » Lors de son arrestation, Hancock a eu du mal à respirer et a été emmené à l’hôpital où il a été soigné et libéré. Il a refusé de faire une déclaration à la police sans avocat ont déclaré les forces de l’ordre. Quant à la victime, elle n’a pas été identifiée publiquement.

La réaction de la société Uber face à la situation

Uber a publié la déclaration suivante : « Nous sommes profondément troublés par les événements qui ont eu lieu à Denver aujourd’hui. Nos pensées sont avec les familles des personnes concernées. L’accès du conducteur à l’application a été supprimé et nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec la police. »

Andrew Hasbun, un porte-parole d’Uber, a déclaré que Hancock conduisait depuis près de trois ans pour la société de covoiturage. « L’incident semble être associé à une course programmée sur l’application. » a-t-il dit. Le site web d’Uber indique que les passagers et les conducteurs ne sont pas autorisés à porter des armes à feu dans un véhicule lorsqu’ils utilisent l’application Uber.

Mots-clés insoliteuber