Ubisoft revient sur sa décision, Rainbow Six Siege ne sera finalement pas censuré

Suite à la gronde (et au bad-buzz) généré par l’annonce d’une vague de censure prévue sur les environnements de Rainbow Six Siege, Ubisoft décide finalement de faire machine arrière. Nous en parlions la semaine dernière, l’éditeur, qui prévoit de lancer son FPS multijoueurs sur le marché asiatique, avait annoncé qu’il s’apprêtait à modifier légèrement certaines maps du titre pour en gommer les éléments de décors jugés trop « suggestifs ».

Une décision qui devait impacter la version globale du titre, et donc les détenteurs occidentaux du jeu, en vue de simplifier la vie des développeurs. L’idée était en effet qu’ils ne soient pas contraints de gérer plusieurs variantes d’une seule et même production, et donc de leur permettre d’être plus « agiles » dans la résolution de potentiels problèmes et l’élaboration de mises à jour. Seulement voilà, l’argument faisait jaser à la fois en Europe et outre-atlantique… au point de pousser Ubisoft à revenir sur sa décision.

Ubisoft s’est ravisé, la censure, initialement annoncée pour adapter Rainbow Six Siege au marché asiatique, n’aura finalement pas lieu dans nos contrées.

Dans les faits, les modifications apportées à la version internationale du jeu seront supprimées pour rétablir l’apparence originelle des niveaux et de leurs décors. Ubisoft ne donne pas d’informations supplémentaires pour ce qui est de l’arrivée du titre sur le marché asiatique, mais il semble qu’une version spécifique est prévue. Une nouvelle qui devrait être accueillie à bras ouverts par les joueurs français, notamment.

Ubisoft préfère le rétropédalage au courroux de sa communauté

Dans un communiqué publié ce mardi 20 novembre, Ubisoft s’adresse à sa communauté. « Nous avons observé soigneusement la conversation avec notre communauté ces deux dernières semaines, en plus de discussions en interne », est-il précisé. « Nous souhaitons nous assurer que l’expérience de jeu de nos joueurs, surtout ceux qui nous suivent depuis le début, reste aussi fidèle que possible à la direction artistique originelle« .

La séance de rétropédalage est donc initiée, mais les changements qui permettront de revenir à l’apparence initiale des décors risquent toutefois de prendre un peu de temps précise l’éditeur. »Nous allons commencer à retirer les changements avec le lancement de Wind Bastion, de manière à n’impacter aucun joueur ; il se peut que certains éléments prennent plus de temps à être retirés« .

Pour rappel, le serveur de test de Wind Bastion (exclusif aux joueurs PC) est accessible depuis quelques jours déjà. Le lancement de l’extension à proprement parler est quant à lui fixé à début décembre.