Clicky

Ubisoft s’attend à ce que la prochaine génération de consoles soit lancée au plus tôt dans deux ans

Lors d’une récente conférence réalisée avec ses investisseurs, le PDG d’Ubisoft Yves Guillemot a donné sa prédiction sur l’avenir des machines vidéoludiques : selon lui, la prochaine génération de consoles ne se découvrira pas avant au moins deux ans.

Les technologies ne cessant d’évoluer, la courbe de progression apparaît de plus en plus imperceptible du point de vue du joueur. Ce qui ne signifie toutefois pas la fin des consoles de jeu, lesquelles semblent ainsi toujours destinées à un avenir alors que le dématérialisé reste un complément pas encore suffisamment équipé pour supplanter le physique.

PS5-E32018

Pour le chef d’Ubisoft Yves Guillemot, l’actuelle génération de consoles ne sera pas la dernière à laquelle nous assisterons. À l’occasion d’une conférence avec ses investisseurs, le PDG s’est risqué à donner une large fenêtre de sortie pour les prochaines machines à investir le marché du jeu vidéo.

Ubisoft dit n’avoir « aucune information confidentielle » sur la sortie des prochaines consoles

Comme rapporté par GameSpot, Ubisoft s’attend à ce que les PS5 et autres Xbox Zero ne débarquent pas avant deux ans minimum. Est-ce à dire que le célèbre éditeur et développeur français est dans les petits papiers de l’un ou plusieurs de ces constructeurs ? Apparemment pas, Yves Guillemot assurant qu’il ne s’agit là que d’une « perception » interne et qu’Ubisoft ne détient « aucune information confidentielle » sur le sujet.

Le patron d’Ubi poursuit en se disant satisfait que Sony et Microsoft aient chacun lancé une mise à jour de la PS4 et de la Xbox One avec, respectivement, la PS4 Pro et la Xbox One X : « Nous aimons vraiment le fait que Sony et Microsoft mettent vraiment plus de puissance dans leurs machines, en se servant de l’évolution de la technologie pour donner le pouvoir à nos développeurs de créer de meilleurs jeux pour nos joueurs. Cela va dans la bonne direction plutôt que d’essayer de faire des accessoires ou d’autres choses. Cela va beaucoup aider l’industrie, car les jeux seront vraiment magnifiques sur ces machines. »

Des propos qui semblent au passage traduire un certain rejet des casques de réalité virtuelle (coucou le PS VR), même si Ubisoft a déjà proposé Eagle Flight sur ce secteur. L’éditeur breton s’est au passage également ravi des résultats d’ores et déjà observés par ses titres sortis sur Nintendo Switch. Le succès de cette dernière pourrait d’ailleurs troubler le jeu de ces fameuses générations de par son positionnement moins porté sur la puissance pure.

Mots-clés ubisoft