Clicky

Un accès à la fibre sur tout le territoire français en 2025 ?

Les députés demandent un déploiement massif et rapide de la 4G d’ici l’année 2020. Ils réclament à ce que toute la population puisse profiter de la fibre en très haut débit avant l’année 2025. Il s’agit d’un challenge qui surpasse de loin les ambitions actuelles du gouvernement. Le mercredi 27 septembre 2017 a eu lieu une étude alarmiste concernant la fracture numérique menée par l’UFC Que Choisir.

Les députés ont également émis leur revendication sur la nécessité d’avoir une couverture totale 4G d’ici à l’année 2020. Justement, les représentants de la commission des affaires économiques en les personnes de Laure de la Raudière et Eric Bothorel ont achevé leur rapport d’information sur l’accessibilité de l’internet sur le territoire.

Déploiement Fibre optique

Au même moment, le gouvernement présentait sa feuille de route concernant sur cette couverture numérique.

Insatisfaction des députés

Les ambitions du gouvernement sont peu élevées aux yeux des députés. Celui-ci avait déclaré que l’ensemble de la population aurait accès à un débit raisonnable de 8 mégabits par seconde en 2020 et à un débit beaucoup plus élevé de 30 mégabits par seconde en 2022.

Laure de la Raudière a exprimé durant une conférence de presse que les Français n’en peuvent plus de cette attente. Elle a même employé le terme d’exaspération de la population française. Ayant mené leur propre investigation auprès des start-ups et des entreprises de télécommunication, les députés ont découvert qu’il était parfaitement concevable de connecter l’ensemble du territoire à la fibre dès l’année 2025.

La fibre de SFR, un moyen pour concrétiser ce projet

Les députés et l’UFC Que Choisir ne s’entendent pas sur la faisabilité de cet objectif. Si les premiers restent persuadés que la fibre pourra être disponible dans tout le pays en l’année 2025, le second pense qu’il ne sera atteint qu’en 2035 au plus tôt. Les députés campent sur leur position et déclarent que la fibre dont ils parlent n’est pas forcément du FttH.

C’est Laure de la Raudière qui détaille cette idée en déclarant que l’objectif est de fournir un débit symétrique d’au moins 100 Mbit/s en utilisant une fibre optique depuis le NRO. En d’autres termes, la fibre à terminaison coaxiale de SFR pourrait convenir à cette opération.

D’ailleurs, l’opérateur achèvera ses travaux sur la montée en débit de son réseau FttB cette année. Cela permettra déjà d’atteindre les 100 Mbit/s en upload et 1 Gbit/s en download.

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !