Clicky

Un astéroïde assez massif pour détruire une ville est passé à proximité de la Terre dimanche et personne ne l’a vu arriver

2018 GE3 est passé à proximité de notre planète dimanche dernier, s’approchant à une distance équivalente à environ la moitié de celle séparant notre monde de son seul et unique satellite naturel. Il était suffisamment massif pour détruire une ville, mais personne ne l’a détecté avant son passage près de la Terre.

La dangerosité d’un astéroïde dépend essentiellement de sa taille. L’atmosphère terrestre est en effet capable d’arrêter les corps les plus compacts et les météorites mesurant moins de dix mètres de diamètre se consument généralement avant d’atteindre la surface de notre planète.

Simulateur astéroïdes

Les corps les plus massifs ne sont pas arrêtés par l’atmosphère terrestre pour leur part et ils peuvent par conséquent provoquer de lourds dommages en frappant notre monde.

2018 GE3, un astéroïde plutôt discret

En 2013, un météore a ainsi franchi la barrière invisible protégeant la Terre du vide spatial pour exploser ensuite dans le ciel de Tcheliabinsk. Il mesurait environ quinze mètres de diamètre avec une masse estimée entre sept et dix mille tonnes et le phénomène a libéré une énergie équivalente à environ trente fois… la puissance de la bombe de Hiroshima.

L’onde de choc s’est propagée sur des kilomètres à la ronde et des milliers de fenêtres de la ville ont explosé en une seconde. Le toit d’une usine s’est également effondré et de nombreuses personnes ont fini à l’hôpital.

La dangerosité des astéroïdes n’est plus à prouver et c’est précisément pour cette raison que la NASA a développé un programme permettant de suivre les corps les plus massifs voyageant à travers notre système. Toutefois et en dépit des efforts consentis par les chercheurs de l’agence, il semblerait que ce programme ne soit pas infaillible.

Preuve en est, dimanche dernier, un corps massif s’est approché de notre planète et personne n’a été en mesure de le détecter avant son approche.

Il a été détecté samedi, quelques heures à peine avant son passage à proximité de la Terre

2018 GE3 n’était pourtant pas un poids plume et il était ainsi doté selon les premières estimations des astronomes d’un diamètre compris entre 45 et environ 110 mètres. S’il avait frappé notre planète, il aurait donc été susceptible de détruire une ville ou de provoquer un raz-de-marée.

Ce n’est cependant pas le plus préoccupant, car le corps est en plus passé assez proche de notre planète. Du moins à l’échelle stellaire. Toujours selon les estimations faites par les astronomes, 2018 GE3 s’est en effet rapproché à environ 190 000 kilomètres de la Terre, soit à une distance deux fois inférieure à celle séparant notre monde de la Lune.

Comme l’indique EarthSky dans son article, c’est la première fois depuis qu’un corps de cette taille se rapproche autant de la Terre depuis 1930.

Mots-clés astéroïdeespace

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.