Un astéroïde de 140 mètres de diamètre nous a rendu visite la semaine dernière

La Terre, la Lune, Mars et les autres planètes ne sont pas les seuls corps célestes dans le système solaire, il y a aussi les astéroïdes. Et ce serait l’un d’entre eux qui serait entré en collision avec la Terre dans la péninsule du Yucatán, il y a 66 millions d’années, causant la disparition des dinosaures.

Alors lorsqu’on apprend qu’un astéroïde assez imposant est passé tout près de notre planète, il y a de quoi se sentir curieux.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

C’est pourtant ce qu’ont annoncé les traqueurs d’astéroïdes du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA.

Un NEO qui est passé un peu trop près de la Terre 

Voyageant dans le vide spatial à une vitesse de croisière supérieure à 30.416 km/h, soit un peu plus de 24,6 fois la vitesse du son, l’objet est passé assez près de la Terre mais sans la toucher, heureusement. L’astéroïde en question est bien connu des scientifiques. Il se nomme 2016 OF et a été classé comme objet géocroiseur (ou NEO, de l’anglais Near Earth Object). L’astéroïde 2016 OF a été repéré pour la première fois le 22 juillet 2016, exactement 10 jours après avoir effectué un survol rapproché de la Terre. Depuis lors, les scientifiques du JPL le surveillent de près en traquant sa trajectoire afin de déterminer les dates de ses prochains rapprochements de la Terre.

D’après la NASA, pour être catégorisé comme NEO, un objet céleste (astéroïde ou comète) doit orbiter approximativement entre 146 et 195 millions de km du soleil. Cela signifie que, lorsqu’ils se déplacent autour du soleil, les NEO peuvent se trouver jusqu’à environ 48 millions de kilomètres de l’orbite terrestre, mais aussi parfois à seulement  quelques fois la distance Terre-Lune de la surface de la planète.

Certains NEO réussissent même à se rapprocher davantage de l’orbite terrestre, en passant occasionnellement entre la Terre et la Lune. Ce n’était pas le cas heureusement pour l’astéroïde 2016 OF lors de son plus récent survol de la Terre.

L’astéroïde 2016 OF n’a pas fini de survoler la Terre

Selon le Center for Near-Earth Object Studies (CNEOS) de la NASA, on estime que l’astéroïde 2016 OF mesure au moins 64 mètres de diamètre et jusqu’à 140 mètres de large. Une taille suffisante pour causer de nombreux dégâts en cas de collision avec la Terre.

Heureusement lors de son dernier survol, la roche spatiale se trouvait à quelques millions de km de la surface de la planète. Il n’y avait donc rien à craindre de particulier.

D’après les données combinées du CNEOS et du JPL, l’astéroïde a dépassé la Terre le 6 juillet dernier, à une distance de 4,8 millions de km de notre planète. Pour vous donner une idée, cela équivaut à 12,75 fois la distance entre la Terre et la Lune. Avant cela, l’astéroïde 2016 OF avait également effectué un autre passage tout près de la Terre, le 12 juillet 2016, à une distance de seulement 3,2 millions de km.

Le prochain passage de l’astéroïde 2016 OF est prévu pour dans trois ans, plus exactement le 23 juin 2022. Mais il survolera alors la Terre à une distance beaucoup plus rassurante de 17,7 millions de km. Et ses vols ultérieurs l’emmèneront de plus en plus loin de la Terre, heureusement !

Mots-clés astéroïdesespace