Un astéroïde géant va passer à proximité de la Terre

(441987) 2010 NY65 va nous rendre visite demain. Il mesure un peu plus de deux cents mètres de diamètre et il est donc plutôt massif. Fort heureusement pour nous et pour notre civilisation, il devrait passer à environ trois millions de kilomètres de notre planète.

Cet astéroïde a été découvert le 10 juillet 2010 par l’intermédiaire du WISE et donc d’un télescope spatial spécialisé dans l’infrarouge.

Astéroïde

Lancé un an plutôt tôt, l’instrument a pour but de réaliser une cartographie complète des infrarouges afin de localiser les plus gros astéroïdes circulant dans le système solaire.

(441987) 2010 NY65 passera à environ trois millions de kilomètres de la Terre

(441987) 2010 NY65 appartient au groupe d’astéroïde Aton, un groupe composé de plusieurs centaines de corps différents. Il est cependant plus imposant que la plupart de ses camarades et il atteint ainsi un diamètre évalué à 230 mètres.

Certains d’entre vous le savent peut-être, mais l’atmosphère de notre planète nous protège contre la plupart des corps circulant dans le système.

Les objets mesurant moins de dix mètres de diamètre se désintègrent ainsi complètement en entrant dans notre atmosphère. Toutefois, les corps plus imposants sont bien plus résistants et ils peuvent ainsi franchir la barrière invisible séparant notre monde de l’espace.

Leurs effets dépendent essentiellement de leur taille. Un astéroïde doté d’un diamètre compris entre cent mètres et un kilomètre serait ainsi potentiellement capable de provoquer la mort de cinq à cent millions de personnes. Tout dépendrait évidemment du point d’impact.

Toutefois, dans ce cas précis, il n’y a aucune raison de s’inquiéter, ni même de reporter le barbecue du samedi soir. D’après les estimations faites par la NASA, (441987) 2010 NY65 devrait en effet passer à 7,9 distances lunaires de notre planète, soit à une distance de trois millions de kilomètres.

Les astéroïdes, des menaces à prendre au sérieux

Reste que cette annonce ne tombe pas au meilleur moment. Alan Fitzsimmons, un astronome membre du projet NEOshield-2, a en effet tiré la sonnette d’alarme un peu plus tôt dans la semaine en déclarant que ce n’était qu’une question de temps avant que l’humanité ne soit anéantie par un astéroïde et que les moyens mis en place par les agences spatiales ne suffisaient pas à nous prémunir de cette menace.

Bien que cette vision puisse sembler relativement pessimiste, elle ne manque pas de sens et il arrive ainsi fréquemment que la NASA et les autres agences spatiales se trompent dans leurs calculs. Plus tôt dans l’année, un astéroïde est même passé à mi-chemin entre la Terre et la Lune sans que personne ne s’aperçoive de rien.

Ceci étant, la NASA n’est pas la seule à s’intéresser à cette délicate question. La Russie travaille elle aussi sur un système de détection et ce dernier a d’ailleurs obtenu les financements demandés en octobre dernier.

La Bbox est à 4,99 € par mois en ce moment !

Mots-clés astéroïdeespace