Clicky

Un Britannique sur quatre se connecterait aux applications de rencontre depuis les toilettes

Imaginez-vous quelqu’un qui drague une personne sur un site de rencontre alors qu’il est aux toilettes ? Pas très romantique, n’est-ce pas ? Pourtant, une nouvelle étude a révélé que près d’un quart des Britanniques, hommes et femmes confondus, le font.

Des chercheurs de l’application de rencontres sur téléphone mobile Once et la société internationale d’opinion publique et de données YouGov ont collaboré pour mener une nouvelle étude auprès de plus de deux mille Britanniques. Leur objectif était de savoir ce que les gens pensaient réellement des sites et applications de rencontres.

wc

Le moins que l’on puisse dire est qu’ils n’ont pas été déçus des réponses. Cette enquête a révélé que la plupart des Britanniques en font une affaire très intime.

Beaucoup de Britanniques aiment draguer aux WC

Les enquêteurs ont découvert qu’un Britannique sur quatre se sent davantage à son aise en utilisant les applications de rencontre depuis leur siège d’aisance.

Cette préférence concerne aussi bien les hommes que les femmes.

L’étude a également fait ressortir que 30% des hommes parlaient à ou cherchaient leur potentiel partenaire en faisant leur commission tandis que 18 % des femmes ont avoué en faire de même. Néanmoins, cette enquête a aussi montré que les toilettes n’étaient pas les seuls endroits étranges que les participants à l’étude affectionnaient pour draguer.

Il n’y a ni mauvais moment ni mauvais endroit pour flirter

Les participants à cette enquête ont également avoué utiliser les applications de rencontre dans des endroits ou des situations qui ne sont, en principe, pas fait pour ce genre de chose. Par exemple, certains utilisent ces applications au cours de leurs réunions de travail tandis que d’autres s’y connectent dans la salle de sport. Pour d’autres personnes, c’est carrément lors des mariages qu’ils cherchent leur partenaire.

Pour le PDG d’Once, Jean Meyer, « Nous passons trop de temps sur les applications de rencontres et nous ne prenons pas assez de temps pour évaluer le profil d’un match potentiel. » Il ajoute que nous jugeons souvent le profil des partenaires potentiels en seulement 10 secondes.

Or, « Ce n’est tout simplement pas assez pour porter un jugement important sur quelqu’un qui pourrait devenir l’amour de votre vie et votre partenaire potentiel. »