Un calmar géant a été repéré dans le Golfe du Mexique (vidéo)

Le Golfe du Mexique a reçu la semaine dernière la visite d’une étrange créature, et plus précisément d’un calmar géant mesurant entre trois et quatre mètres de long. Des chercheurs ont eu le temps de capturer une vidéo de l’animal avant qu’il ne disparaisse dans les profondeurs de l’océan.

D’après les études menées ces dernières décennies, les calmars seraient apparus au début du Jurassique. Contrairement aux idées reçues, l’espèce ne compte pas un seul type d’individu, mais plus de trois cents.

Calmar Géant

Capture YouTube

La plupart du temps, ces créatures vivent en bancs, mais il leur arrive aussi de mener une vie solitaire.

Un calmar géant aperçu dans le Golfe du Mexique

Les calmars se présentent un peu tous de la même manière. Ils se composent donc d’une tête, d’un manteau et de plusieurs bras protractiles munis de ventouses ou de crochets. De taille variable, ils peuvent faire entre quelques centimètres et une dizaine de mètres.

Le 19 juin dernier, des chercheurs financés par le Bureau de l’exploration et de la recherche océaniques de l’Administration nationale des océans et de l’atmosphère (ouf) étaient en train d’observer le golfe du Mexique lorsque leurs instruments ont détecté l’animal, et ce alors qu’il se trouvait à une profondeur de plus de sept cents mètres.

En analysant les images, les chercheurs ont alors réalisé que le calmar en question était étonnamment grand, avec une taille comprise entre trois et quatre mètres environ.

Des images impressionnantes

Ce n’est évidemment pas la première fois que nous repérons un calmar de cette taille. D’autres individus ont en effet été découverts au large du Japon. Toutefois, c’est la première fois qu’un calmar aussi grand est détecté à proximité des côtes américaines.

Il faut d’ailleurs souligner que ces images ont été obtenues grâce au système Medusa, un système élaboré spécialement pour observer les créatures évoluant dans les profondeurs océaniques. Et comme on peut le voir avec la vidéo intégrée à la fin de l’article, il semblerait que le système soit extrêmement efficace.

Les images capturées sont en effet suffisamment nettes pour nous permettre d’apercevoir les ventouses présentes sur les tentacules de l’animal.

Un animal qui semble d’ailleurs avoir été très surpris de se retrouver nez à nez avec une caméra sous marine.

Mots-clés insolite