Un chien aurait été exécuté à cause de sa ressemblance avec Poutine

Anatol était une véritable célébrité sur la toile mais sa popularité a fini par se retourner contre lui. Selon Igor Valensky, son maître, l’animal aurait en effet été exécuté par les services secrets russes. Pourquoi ? Parce qu’il ressemblait beaucoup trop à Vladimir Poutine. Afin de ne plus être moqué ce dernier aurait donc demandé à ses agents de se rendre sur place pour régler le problème. Définitivement.

Tout a commencé en 2013 lorsque des photos mettant en scène Anatol se sont retrouvées sur la toile. Les images ont immédiatement fait le buzz et elles ont été massivement relayées par les internautes sur les réseaux sociaux, mais aussi dans certains médias un peu plus traditionnels.

Poutine Dog

Le seul crime de ce chien ? Il ressemblait trop à Poutine.

Notre ami à quatre pattes offrait en effet une certaine ressemblance avec le président de la Russie, et donc avec Poutine.

Anatol était une véritable célébrité sur la toile

L’animal est donc devenu un mème à part entière et il ressortait souvent sur les recherches associées à l’homme politique, que ce soit sur Google ou sur d’autres moteurs de recherche. Pire, des milliers de personnes se sont même rendues en Ukraine pour rendre visite à Igor Valensky et se prendre en photo en compagnie de son chien.

Mais voilà, tout le monde n’a pas goûté la plaisanterie et le propriétaire de l’animal a commencé à recevoir des menaces de mort. Des menaces auxquelles il n’a pas prêté attention.

L’affaire a cependant pris une toute nouvelle tournure le mois dernier. Igor était en train de dormir lorsqu’il a entendu des aboiements dans la cours de sa maison. Des aboiements, et aussi quelques jappements.

Il a sauté de son lit et il a regardé par la fenêtre. Là, il a vu des hommes vêtus de costumes noirs s’enfuir dans une voiture de la même couleur, des hommes qui parlaient en russe.

Des hommes noirs se sont enfuis dans une voiture

Igor a immédiatement couru en direction de la cours, craignant le pire. Il a alors découvert le cadavre d’Anatol étendu sur le sol, baignant dans une mare de sang. Le chien a reçu six balles avant de rendre son dernier soupir, des balles qui ont été tirées à l’aide d’un silencieux.

Bien qu’il n’en ait pas la preuve formelle, Igor pense donc que son chien a été exécuté par les services secrets russes. Il semblerait d’ailleurs que l’autopsie de l’animal aille dans son sens car la police local a trouvé des balles provenant d’un pistolet semi-automatique Makarov PMM, un pistolet utilisé par les forces armées russes.

Mots-clés animauxinsolite