Un consortium de plus dédié aux voitures autonomes

Les grandes effigies de l’automobile ont formé un partenariat pour créer un environnement destiné aux mégadonnées. Toyota en a fait l’annonce le 10 aout 2017. La marque d’équipements automobiles Denso, le groupe de télécommunication NTT DoCoMo et le fournisseur d’équipements en télécommunication Ericsson vont également se joindre à cette alliance qui porte officiellement le nom d’Automotive Edge Computing Consortium.

L’objectif est de se servir de ce big data pour proposer de nouveaux services comme l’assistance à la conduite, la conduite autonome ou encore la possibilité de créer des cartes avec des informations en temps réel.

Voiture autonome

De même, comme les voitures autonomes sont équipées continuellement de nouvelles options, il y a une grande utilisation, production et circulation de données.

Un écosystème en prévision de 2025

L’écosystème qui sera mis en place par ce partenariat vise donc à réguler ces données massives transmises par les voitures connectées.

Les voitures autonomes sont actuellement programmées pour se garer toutes seules et pour ne pas dépasser la ligne blanche. On estime la quantité de données circulant entre ces automobiles et les centres d’information virtuels sera, en 2025, de dix exabytes.

Selon Toyota, nous sommes encore à l’un dix millièmes de ce chiffre.  C’est en prévision de cette hausse de volume qu’il est nécessaire de mettre en place, dès à présent, de nouvelles structures informatiques et de réseaux. Si des mesures ne sont pas prises, ce big data ne pourra pas être supporté par le cloud computing.

Un consortium stratégique pour Toyota

Le constructeur japonais craint les concurrents du côté de la Silicon Valley. C’est pourquoi il s’investit fortement dans les innovations technologiques. L’année dernière, la firme nippone avait lancé l’Institut de Recherche et de Développement aux États-Unis qui axe ses travaux sur la robotique et l’intelligence artificielle.

Récemment, le groupe japonais avait annoncé sa coopération avec le constructeur automobile Mazda pour la création de technologies nouvelles et adaptées aux voitures connectées et électriques. D’autres constructeurs devraient se joindre au consortium dans les mois à venir.

En attendant, Toyota effectue une campagne de recrutement d’ingénieurs en high-tech dans la zone où sont regroupées les compagnies japonaises telles que Fujitsu, Toshiba et NEC.