Un couple poursuivi pour avoir abusé de la politique de retour d’Amazon

Ceux qui pensent pouvoir se faire facilement de l’argent en escroquant les sociétés de vente en ligne y repenseront à deux fois après avoir lu l’histoire de ce couple américain qui a voulu se faire de l’argent sur le dos d’Amazon. Erin Joseph Finan et Leah Jeanette Finan ont avoué avoir fait perdre près d’un million d’euros au géant du e-commerce en octobre 2017.

Le couple s‘y est pris en abusant de la politique de retour de produits d’Amazon qui n’exige pas le renvoi de l’article pour un remplacement.

Pour faire plus simple, le couple commandait des produits électroniques comme des GoPro, des Xbox ou encore des PlayStation puis signalait à Amazon qu’ils étaient endommagés.

En respectant sa politique, la société renvoyait donc un nouveau produit gratuitement. Par la suite, le couple Finan revendait les appareils à un individu appelé Danijel Glumac.

Un manège qui n’aura pas duré longtemps

Danijel Glumac achetait les produits à un prix plus bas et les revendait à une société new-yorkaise au prix avoisinant celui du marché pour faire plus de bénéfices. Le fait que le couple effectuait à chaque fois des réclamations auprès d’Amazon a fini par mettre la puce à l’oreille de la société.

La firme a par la suite porté plainte contre le couple. Ainsi, le 4 juin 2018, Erin et Leah ont été condamnés respectivement à 71 et 68 mois de prison. Daniel Glumac quant à lui a écopé de 24 mois de prison. A leur sortie, ils devront rembourser 1 218 504 dollars à Amazon.

Amazon limite sa politique de retour

Dans un communiqué, Josh Minkler, l’avocat de la société, a déclaré que « La fraude à la consommation enrichit injustement l’auteur, elle nous oblige tous à payer des prix plus élevés. Pour ceux qui cherchent à exploiter la facilité des achats en ligne par la fraude, rappelez-vous de ça. Vous serez pris. »

Suite à cette affaire, Amazon a choisi de sanctionner les clients qui retournent trop de produits. Depuis mars 2018, la société a banni plusieurs centaines de clients qui abusaient de sa politique de retour.

Cette décision est plus que justifiée sachant que la fraude coûterait près de 17 milliards de dollars aux détaillants américains.

Mots-clés amazon