Un développeur a créé un jeu… pour l’ordinateur utilisé pour le système de navigation des missions Apollo

L’Apollo Guidance Computer (AGC) est le nom de l’ordinateur de pilotage embarqué dans les vaisseaux spatiaux des missions Apollo. Conçu par le MIT Instrumentation Laboratory, l’AGC n’était pas seulement un élément important d’Apollo, c’était le cœur même de tout le vaisseau, sans lequel le programme n’aurait pas été possible.

Alors à l’occasion du cinquantième anniversaire de la mission Apollo 11, le programmeur David Given a créé un jeu qui simule l’atterrissage de l’homme sur la Lune.

Crédits Pixabay

Mais pour pouvoir y jouer, il faudra vous procurer un AGC en état de marche.

Un jeu d’atterrissage lunaire basé sur le code de l’AGC

L’AGC des missions Apollo était un ordinateur d’environ 32 Kg (compact pour les années 1960) qui représentait à l’époque une avancée majeure en informatique et l’un des premiers ordinateurs à utiliser les circuits intégrés. Il n’existe actuellement qu’un seul AGC fonctionnel dans le monde qui a été restauré récemment. Mais grâce à des passionnés comme David Given qui travaillent encore avec le code vieillissant de l’AGC, cet ancêtre des ordinateurs modernes a encore de beaux jours devant lui.

Dans un article de blog et une vidéo de démonstration, Given explique comment il a créé un jeu d’atterrissage lunaire en utilisant le même code que celui qui a permis à l’humanité de poser les pieds sur la Lune.

Le jeu de simulation fonctionnerait très bien sur un vrai AGC, mais comme ces machines sont maintenant des reliques rarissimes, il vaut mieux utiliser un émulateur AGC qui recrée leur fonctionnement interne sur des PC modernes.

Alors comment ça marche ?

Pour créer son jeu de simulation Given a utilisé un émulateur d’AGC géré par ibiblio.org, une base de données créée par l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill. L’émulateur imite la machine d’origine sur du matériel informatique moderne et génère un code qui peut être lu par les vrais ordinateurs Apollo.

Given explique sur son blog que pour faire fonctionner le jeu sur un AGC original, il faut : « Commencer par télécharger et décompresser le fichier binaire avant de l’intégrer manuelle à un Core rope memory (une sorte de mémoire ROM utilisée pour la première fois en 1960 par la NASA). Puis on assemble la mémoire dans un module AGC qu’on place ensuite dans le slot 2 d’un AGC en état de marche. Enfin il faut connecter un ensemble de périphériques de simulation LM [lunar module] à l’AGC et lancer le programme. »

Rien de plus facile à faire !

Mots-clés apolloinsolite