Un émoji destiné aux femmes indisposées

Les emojis, appelés aussi émoticônes ou smileys, sont présents sur les smartphones depuis 1999. Provenant du Japon, ils n’étaient que cent soixante-douze lors de leur création. Aujourd’hui, ils sont au nombre de 1851. Ces pictogrammes servent notamment à illustrer les SMS et les messages sur les réseaux sociaux. Bientôt, il pourrait y a voir un emoji destiné aux femmes en règle, pour « briser le tabou ».

L’idée vient d’une association à but non lucratif appelée Plan international. Il s’agit d’une ONG qui a pour principal but de défendre le droit des jeunes des pays en voie de développement. Elle a profité de la journée mondiale de l’hygiène de la femme pour mener une campagne pour « déculpabiliser les femmes ».

Emoji Menstruations

« Il existe 1 088 émojis, dont une licorne et un caca qui sourit, mais pas d’émoji pour les règles », a déploré l’association. Elle estime que le tabou est réel et doit être levé.

Détruire les stigmates des menstruations

Dans le cadre de la campagne, l’ONG a préposé aux internautes de choisir parmi cinq pictogrammes. Pour l’instant, la culotte tachée de sang est en tête. Le choix du public sera soumis à l’Unicode. Celle-ci est une organisation qui choisit et standardise les émoticônes. Ainsi, la liste de l’Unicode 10.0  qui sortira en mi-mai 2017 devrait si tout se passe bien intégrer l’emoji des menstruations.

« Nos recherches ont montré que près de la moitié des femmes de 18-34 ans utiliseraient l’emoji règles et trouvent qu’il faciliterait la discussion avec leur partenaire », a précisé l’ONG.  « Cette campagne vise à détruire les stigmates des menstruations, briser le silence et la honte qui entourent les règles », a-t-elle ajouté.

Notre société est coincée dans les années 1950

« Il y a au moins 800 millions de personnes âgées entre 15 et 49 ans ayant leurs menstruations, là maintenant, mais il n’y a pas un seul emoji représentant les règles ! N’est-ce pas ridicule qu’il existe un emoji masque japonais et un emoji disquette, mais pas d’emoji règles ? » a constaté Susanne Legena, la PDG de Plan international.

« Lorsqu’il s’agit d’hygiène menstruelle, c’est à croire que notre société est coincée dans les années 1950. » a affirmé Caitlin Feiguiredo, l’ambassadrice de Plan International dans The Guardian. « En ce moment même, 800 millions de personnes ont leurs règles (…), pourtant, il demeure une étrange croyance selon laquelle il s’agit d’un problème de femmes dégoûtant. » a-t-elle insisté.

Mots-clés emojisinsolite