Clicky

Un enfant de 12 ans a dépensé 100 000 € sur AdWords

José Javier a douze ans et il se passionne depuis de longues années pour la musique. Il fait même partie d’un groupe local, Los Salerosos. En parallèle, il est aussi très actif sur Internet et il s’est mis en tête un beau jour de monétiser ses vidéos en passant par le programme AdSense. Mais voilà, tout ne s’est pas exactement passé comme prévu. Du tout, même.

José habite à Torrevieja, une commune de 90 000 habitants située dans la province d’Alicante, sur la côte espagnole.

José AdWords

José voulait monétiser ses vidéos, mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Fou de musique, il fait partie d’un groupe assez connu dans sa ville, un groupe où il officie comme trompettiste.

José voulait simplement monétiser les vidéos des concerts de son groupe

Afin de le promouvoir, il a pris l’habitude de tourner des vidéos durant les concerts et de les mettre en ligne sur YouTube afin de toucher un public plus large. Comme beaucoup d’enfants de son âge, José rêve effectivement de devenir célèbre.

Un beau matin, il s’est mis en tête de monétiser ces fameuses vidéos et il s’est alors rappelé que Google proposait un programme spécial pour les éditeurs.

Il a donc fait quelques recherches sur la toile et il a rapidement trouvé le site du programme. José s’est inscrit dans la foulée et il a associé son compte bancaire à son profil, un compte ouvert à la base par ses parents afin qu’il puisse mettre de l’argent de côté.

Mais voilà, le problème, c’est que notre jeune ami a confondu le programme AdSense et… le programme AdWords. Alors même qu’il pensait gagner de l’argent avec les vidéos de son groupe, il a en réalité diffusé une campagne payante. Le pire reste à venir, car les dépenses publicitaires ont très vite commencé à s’accumuler, passant ainsi d’une quinzaine d’euros à environ 19 700 €.

Google lui réclamait 100 000 €

Le compte s’est rapidement retrouvé dans le rouge et la banque a donc contacté les parents de l’enfant pour les prévenir. Ils ont immédiatement bloqué les prélèvements et Google leur a alors réclamé pas moins de 100 000 €.

Ils ont évidemment demandé des explications à José et leur fils leur a simplement dit qu’il pensait gagner de l’argent et il avait l’intention d’utiliser ces gains pour acheter de nouveaux instruments pour son groupe.

L’affaire s’est rapidement ébruitée et elle a même fini par faire la une de plusieurs médias. Une chance pour la famille, car Google a finalement décidé de faire un geste et d’annuler ainsi la dette de José, pour la plus grande joie de ses parents.

En attendant, le bon côté de la chose, c’est que tout le monde connaît désormais le nom de son groupe. Bien joué.