Clicky

Un enfant défiguré a retrouvé son visage grâce à un nez imprimé en 3D

Dalan Jennet avait neuf ans et il était en train de jouer lorsqu’il est tombé sur une ligne électrique sous tension. Il a été grièvement brûlé au visage et il a perdu la quasi-totalité de son nez. L’accident l’a laissé complètement défiguré mais des chirurgiens travaillant pour l’hôpital de New York sont parvenus à lui rendre son visage en s’appuyant sur une prothèse conçue à l’aide d’une imprimante 3D.

La tâche n’a pas été aisée. Pour commencer, Dalan et sa famille vivent dans la République des Îles Marshall, en Océanie et donc à des milliers de kilomètres de la grosse pomme.

Dalan : photo 1

Dalan a été défiguré à la suite d’un accident et il a perdu la quasi-totalité de son nez.

Faute de moyens financiers suffisants, ils ont donc lancé une campagne sur GoFundMe pour pouvoir se payer un billet d’avion et ils ont récolté un peu plus de 2 200 $ grâce à la générosité des internautes.

Les chirurgiens ont conçu une prothèse adaptée à la physionomie du jeune garçon

Dalan a été opéré par Tal Dagan et Grigoriy Mashkevich, deux experts en reconstruction faciale. Ils ont commencé par concevoir une prothèse en s’appuyant sur une imprimante 3D. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils ne sont pas partis sur une prothèse généraliste et ils ont ainsi pris en compte les traits du garçon pour créer un nez correspondant à celui de ses parents et à son héritage culturel.

Cette étape leur a pris de nombreuses heures puisqu’il a fallu reconstruire le visage de Dalan en trois dimensions au travers d’un logiciel dédié.

L’enfant s’est ensuite envolé pour New York en juin dernier et il a alors subi pas moins de cinq interventions dans les semaines qui ont suivi, dont une de 16 heures.

Durant ces opérations, les chirurgiens ont enlevé le tissu cicatriciel et ils ont ensuite prélevé de la peau des des vaisseaux sanguins dans la cuisse du garçon. Après avoir imprimé et fixé la prothèse, ils l’ont recouverte de peau et ils l’ont relié au système sanguin de Dalan dans la foulée.

Ces opérations ne lui ont pas seulement permis de retrouver son visage. Elles lui ont aussi redonné son odorat et son goût. Le meilleur reste à venir car Dalan n’aura pas besoin de changer de prothèse dans les années qui viennent et il conservera ainsi le même nez.

Cela n’a l’air de rien mais cette histoire prouve finalement que les imprimantes 3D peuvent tout à fait trouver leur place dans le secteur de la médecine.

Dalan : photo 2

Dalan a retrouvé son visage, et le sourire.

Mots-clés imprimanteinsolite

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.