Clicky

Un énorme trou est apparu dans le Soleil

La NASA surveille constamment le Soleil grâce à un observatoire déployé spécialement pour l’occasion, le Solar Dynamics Observatory. En analysant les derniers relevés de ses instruments, l’agence a eu la surprise de repérer une nouvelle tâche présente à la surface de notre étoile, une tâche dont la taille est bien supérieure à celle de notre propre planète.

SDO a été déployé en 2010 et il a pour mission de nous aider à comprendre les origines des variations de l’activité de l’étoile de notre système pour mieux les anticiper.

Trou Soleil

Cet observatoire devrait notamment nous aider à comprendre comment se forment les éruptions solaires ou encore ce qui provoque les changements des flux magnétiques dans les régions actives de l’astre.

Le Soleil et ses cycles

En parallèle, il doit aussi nous permettre de faire toute la lumière sur le mécanisme à l’origine du cycle solaire, un cycle s’étendant sur onze ans.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, l’activité solaire n’a rien d’une constante et elle évolue ainsi à travers le temps. Grâce à plusieurs études, les astronomes ont fini par repérer une routine dans cette activité et ils ont alors réalisé que la vie de notre étoile se structurait autour de plusieurs cycles solaires d’une période moyenne de 11,2 ans.

Dans les faits, la durée de ces cycles est en effet comprise entre huit et une quinzaine d’années.

Or justement, depuis quelques mois, le Soleil est entré dans un nouveau cycle caractérisé par une période de faible activité. C’est précisément pour cette raison que la NASA a été extrêmement surprise de découvrir une nouvelle tâche à la surface de notre étoile. Plus surprenant, cette tâche est unique et l’astre n’en compte aucune autre à l’heure actuelle.

Un trou plus massif que la Terre

AR2665, c’est le nom donné par l’agence spatiale américaine à cette tâche, a considérablement évolué au fil des jours et elle a ainsi doublé et triplé de taille en l’espace de seulement une semaine.

Elle avait même atteint une taille bien supérieure à celle de notre propre planète sur les dernières images transmises par SDO.

En raison de sa taille et de sa croissance, les astronomes de la NASA ont déduit que cette tâche avait environ 25 % de chances de donner vie à une éruption de classe M. Un détail loin d’être anodin puisque les éruptions les plus puissantes peuvent générer des tempêtes géomagnétiques et perturber ainsi le fonctionnement de tous les équipements électroniques.

Dans les faits, il s’est bien produit une éruption solaire, mais cette dernière n’a pas causé de gros dégâts sur nos installations. Pas selon les informations publiées par la NOAA ce week-end en tout cas.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.