Un étrange poisson-lézard a été découvert près des côtes australiennes

L’Australie est connue pour sa faune. La région abrite en effet de nombreuses espèces uniques en leur genre. Des scientifiques ont précisément découvert un étrange poisson-lézard en explorant les fonds marins au large des côtes australiennes.

Réputée pour ses paysages uniques et grandioses, l’île australienne est aussi connue pour sa faune riche et hétéroclite.

Poisson Lézard 1

Certaines espèces représentent d’ailleurs un risque direct pour l’homme. Entre la Redback Spider, la Jellyfish et le Tiger Snake, il est en effet préférable de bien se renseigner avant de partir en expédition.

Le Bathysaurus ferox, un poisson pas comme les autres

Toutefois, l’Australie n’intéresse pas uniquement les touristes et l’île occupe ainsi une place de choix dans le cœur des scientifiques. Une équipe internationale composée d’une quarantaine de chercheurs a d’ailleurs pris le large le mois dernier afin d’explorer les fonds marins situés au sud des côtes australiennes.

La région abrite en effet plusieurs gouffres marins descendant à une profondeur comprise entre 1 000 et 4 000 mètres. Extrêmement hostile, cet environnement est l’un des moins explorés du monde et c’est d’ailleurs ce qui a poussé la délégation à prendre le large pour se rendre sur place.

Or justement, en effectuant des fouilles sur place, les scientifiques ont (re)découvert un animal pour le moins surprenant.

Le Bathysaurus ferox, c’est le nom qui lui a été donné, semble en effet sortir tout droit de nos pires cauchemars et il se présente ainsi sous la forme d’une anguille pourvue d’une tête triangulaire assez proche de celle des lézards. Particulièrement bien équipé, il est également doté d’une bouche comprenant une dizaine de dents très aiguisées.

Un prédateur féroce

L’animal n’est pas très impressionnant par sa taille en revanche puisqu’il n’excède pas les soixante-dix centimètres de long. En revanche, il est très vorace et il a la fâcheuse tendance à attaquer tout ce qui passe à portée de sa longue mâchoire.

En l’étudiant, les chercheurs ont découvert que ce poisson avait une méthode assez fourbe pour venir à bout de ses proies. Il a en effet l’habitude de s’enterrer partiellement dans le sable reposant sur les fonds marins et il atteint tout simplement qu’un autre poisson passe à proximité pour l’attaquer.

Toutefois, le Bathysaurus ferox a une autre particularité intéressante : il est hermaphrodite et la nature l’a ainsi pourvu de tissus ovariens et testiculaires. Il peut donc s’accoupler avec n’importe lequel de ses congénères, ce qui lui donne bien évidemment un avantage certain sur tous les autres poissons.

Poisson Lézard 2