Un étudiant a grillé 88 ordinateurs de son école avec une clé USB

L’ESTACA fait beaucoup parler d’elle depuis le début de la semaine et cela n’a rien de surprenant. Un étudiant de cette école d’ingénieurs a en effet volontairement grillé 88 ordinateurs de son école pour s’amuser, en utilisant une clé USB vérolée. Le préjudice est estimé à 250 000 € et l’étudiant a été placé en garde à vue.

Basée à Saint-Quentin en Yvelines et à Laval, l’ESTACA propose aux étudiants un cursus complet dans les domaines de l’aéronautique, de l’automobile, du spatial et des transports guidés.

ESTACA

Un étudiant a fait planter 88 ordinateurs de son école… pour un simple défi.

Elle a été fondée au milieu des années 20 et elle accueille chaque année plusieurs centaines d’étudiants, dont 270 en dernière année.

88 ordinateurs hors d’usage

Le cursus se déroule en cinq années. À l’issue de la deuxième année, les étudiants peuvent choisir une spécialisation et se focaliser ainsi sur tout ce qui a trait à l’automobile, à l’aéronautique ou au transport guidé.

Comme toutes les écoles, l’ESTACA possède aussi un réseau de plusieurs ordinateurs et elle propose même une spécialisation de six mois en conception assistée par ordinateur afin d’apprendre aux élèves à réaliser des modèles en lien avec leur spécialisation.

Un beau matin, en examinant son parc, le responsable informatique de l’école a eu la surprise de constater que plusieurs machines étaient totalement hors service. Après avoir lancé un audit complet, il a réalisé que 88 machines ne répondaient plus.

Après être passé sur plusieurs postes avec son équipe, il s’est rendu compte que toutes ces machines avaient été frappées par un virus. Montant du préjudice subit : 250 000 €. Une somme colossale.

Ce n’était qu’un simple défi

Il a immédiatement contacté le directeur de l’école, Ludovic Busson, pour lui faire remonter l’information et ce dernier a alors décidé de lancer une enquête en interne. Elle a très vite porté ses fruits et elle a permis à l’équipe de remonter les traces du responsable de l’attaque, un étudiant de 21 ans en quatrième année.

Visiblement remontée contre son élève, l’ESTACA a déposé une plainte et l’étudiant a été convoqué au début de la semaine au commissariat. Il a immédiatement reconnu les faits et il a expliqué qu’il s’était simplement lancé pour défi de voir combien d’ordinateurs il pouvait faire planter avec le virus stocké sur sa clé USB.

Il est sorti de garde à vue mardi dernier, mais il passera devant un juge en mai prochain. Il ne risque pas de remettre les pieds de sitôt dans son école.