Clicky

Un étudiant de 18 ans a créé une prothèse avec des LEGO

David Aguilar est un étudiant de dix-huit ans. Il habite en Andorre, une petite principauté indépendante située entre la France et l’Espagne. Intéressé par l’informatique et la robotique, il étudie la technologie. Plus tard, il espère devenir ingénieur aéronautique. Le jeune adolescent est atteint d’un handicap depuis sa naissance. Un de ses bras ne s’est pas développé correctement. Il ne pouvait donc se servir que d’une seule main.

Toutefois, le jeune homme a eu l’idée de mettre en avant ses talents d’ingénieur. Il a réussi à fabriquer une prothèse pour son bras à partir de blocs de LEGO. Son invention a émerveillé sa famille. Désormais, il peut utiliser deux bras à la fois grâce aux briquettes. Il a même conçu une pince au bout du dispositif, lui permettant de ramasser et de déposer des objets.

david

Le père de David Aguilar, Ferran, a informé la société danoise de l’invention de son fils via Facebook. Celle-ci a répondu par un message de félicitations adressé au jeune homme.

Réaliser son rêve grâce à des jouets

« Quand je bouge le bras, la main s’ouvre et se ferme, ce qui me permet de saisir des choses », a expliqué David dans une vidéo qu’il a tournée chez lui. « Avec ce qui était un jouet, j’ai réussi à réaliser mon rêve », s’est-il enthousiasmé.

Dans la séquence, il se filme en train de prendre une cannette de déodorant avec son bras mal formé.

« Ferran, vous nous avez laissés sans mots », a répondu un porte-parole de LEGO au père de David. « La force, la ténacité de David sont les choses qui nous rendent fiers », a-t-il poursuivi.

Une entreprise qui fabrique des prothèses en LEGO

Force est de souligner que David n’est pas le premier à fabriquer une prothèse avec des LEGO. En 2016, Matt Cronin, un diabétique amputé de la jambe gauche, avait conçu une prothèse de substitution à l’aide des jouets de sa petite fille. Il avait ensuite pris une photo qui était devenue virale suite à sa publication sur Reddit.

En 2015, un ingénieur colombien avait élaboré une prothèse personnalisable pour un enfant handicapé à partir des morceaux de LEGO.

Néanmoins, la première à avoir eu l’idée est la dénommée Christina Stephens, une chercheuse et éducatrice, amputée d’une jambe suite à un accident.

La start-up Iko Creative Prohestetic System s’est d’ailleurs lancée dans la fabrication de prothèses en LEGO pour enfants. Le projet a remporté le prix Netexplo 2016.

Mots-clés insolitelego