Un français de 44 ans a réussi à vivre avec un cerveau minuscule

Le cerveau fascine les scientifiques et les chercheurs depuis des décennies. De nombreuses études ont été menées mais l’organe n’a pas encore révélé tous ses secrets et c’est précisément ce que prouve cette surprenante histoire. Un français de 44 ans vit en effet avec un cerveau minuscule depuis l’enfance. Sa boîte crânienne est en effet remplie à 90% de liquide. Surprenant, n’est ce pas ?

Tout a commencé en 2007 lorsque l’homme a été consulter son médecin pour une légère douleur à la jambe gauche. L’examen n’a malheureusement rien révélé et notre ami a donc été renvoyé vers l’hôpital pour passer une IRM.

Mini Cerveau

Voici le cerveau de ce français. La partie noire est remplie de liquide.

Les spécialistes en charge de son dossier sont alors tombés des nues : l’homme était doté d’un cerveau minuscule.

Tout a commencé avec une simple douleur à la jambe

Le plus étrange, c’est que le patient vit tout à fait normalement. Employé par l’administration, il a aussi une femme et des enfants. A l’époque, les médecins ont mené une enquête afin de déterminer les causes de ce trouble et ils ont fini par déterminer que l’homme avait souffert d’une hydrocéphalie durant l’enfance.

Si ce terme n’évoque rien de particulier en vous, alors sachez qu’il fait référence à une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien à l’intérieur des cavités du cerveau. Une accumulation habituellement provoquée par une mauvaise circulation ou par une absorption déficiente du LCR.

A l’époque, l’homme avait été traité et les docteurs lui avait ainsi implanté un tube afin d’évacuer le liquide. L’appareil a été retiré à ses quatorze ans et les examens menés par la suite n’ont rien révélé de particulier.

Mais voilà, le liquide a visiblement continué à s’accumuler dans les années suivantes. Face à la situation, le cerveau de notre ami ne s’est pas développé normalement et il a ainsi commencé à se replier sur lui-même, jusqu’à atteindre 10% de la taille d’un cerveau normal.

Un cas qui remet beaucoup de choses en question

Le cas de ce français avait été très médiatisé à l’époque et de nombreux chercheurs se sont penchés sur son cas ces dernières années. C’est notamment le cas d’un psychologue du nom de Axel Cleeremans, un psychologue travaillait depuis plusieurs années pour l’Université de Bruxelles.

Aux yeux du spécialiste, ce cas remet en question toutes les théories fondamentales basées sur la pleine conscience et il prouve finalement qu’il est tout à fait possible de vivre une vie normale avec un cerveau réduit à son strict minimum.

Il a également cherché à déterminer pourquoi l’homme ne souffrait d’aucun handicap et il a développé une théorie assez intéressante. Il pense en effet que le cerveau a une faculté d’adaptation bien plus importante que celle des autres organes. Comme il n’a pas été endommagé brutalement, il s’est restructuré progressivement afin de ne pas porter atteinte aux fonctions cognitives de notre ami.

Mots-clés insoliteneurologie