Un Galaxy S10 E en lieu et place du Galaxy S10 Lite ?

On en sait désormais un peu plus sur ce que Samsung devrait dévoiler à l’occasion du lancement de ses trois nouveaux modèles du Galaxy S10, notamment en ce qui concerne la version d’entrée de gamme de cette prochaine série: le Galaxy S10 E, qui apparemment sera le nouvel avatar du Galaxy S10 Lite précédemment annoncé.

En effet, les informations livrées par un des fournisseurs chinois avec lesquels travaille la boutique en ligne anglaise Mobile Fun, laissent à penser que le modèle de base de la série des Galaxy S10 pourrait bien être lancé sous ce nouveau nom, et que le périphérique ne serait pas doté d’un lecteur d’empreinte digitale intégré à la dalle.

Le fournisseur chinois aurait donc eu en main le futur Galaxy S10 E dans le cadre de tests réalisés pour des protecteurs d’écrans, ce qui lui a permis de se faire une idée plus précise sur l’apparence que prendra le nouvel appareil.

Le Galaxy S10 E aurait un écran plat et pas de lecteur  d’empreinte

Même si les informations n’ont ni été confirmées ni refutées par Samsung, tout porte à croire que les trois modèles de la série seront : le Galaxy S10 E, le Galaxy S10, et le Galaxy S10 Plus. Au niveau de la taille de l’écran, le Galaxy S10 E ferait 5,8 pouces, contre 6,1 pouces pour le S10 et 6,4 pouces pour le S10 Plus.

Tandis que le  Galaxy S10 et le S10 Plus auront des écrans à bords incurvés, les informations obtenues font état d’un Galaxy S10 E disposant d’un écran plat Infinity-O, avec un orifice (comme celui présent dans le coin supérieur gauche du Galaxy A8s), et apparemment il n’est pas pourvu d’un lecteur d’empreinte digitale intégré à l’écran.

Le système optique, pour le Galaxy S10 E serait également différent de celui de ses deux grands frères, et qui dit affichage Infinity-O dit également pas de place pour un système de reconnaissance rétinienne.

En attendant plus de précisions de la part du géant coréen lors de l’évènement qui précédera le MWC 2019 qui se tiendra prochainement à Barcelone (20 février 2019), on devra se contenter des informations qui ont fuité jusqu’à présent et prendre notre mal en patience.