Un hacker a assemblé huit GeForce GTX 1080 pour casser des mots de passe

Casey Cammilleri n’avait pas les moyens de s’acheter un super calculateur pour pouvoir casser des mots de passe. Il a donc eu l’idée de fabriquer sa propre machine de compétition. Comment ? En assemblant pas moins de huit cartes GeForce GTX 1080. Le résultat semble être à la hauteur de l’investissement de notre passionné de sécurité informatique.

Certains d’entre vous le savent sans doute, mais les supercalculateurs ne sont pas spécialement bons marché. Ils coûtent même très cher.

Super Calculateur GeForce GTX 1080

Un hacker a eu envie de construire son propre super calculateur. Il a donc acheté huit GeForce GTX 1080.

Casey n’avait pas les moyens de s’en payer un, alors il a décidé de se remonter les manches et de construire son propre serveur.

Un super calculateur composé de huit cartes GeForce GTX 1080

Après avoir cassé son PEL, notre hacker a donc passé une grosse commande en ligne, chez son revendeur préféré.

Pour construire son supercalculateur, il a ainsi acheté deux Xeon E5, 64 Go de mémoire vive, un SSD de 1 To et… huit cartes GeForce GTX 1080. Il n’a d’ailleurs pas acheté n’importe quelles cartes. Non, son choix s’est porté sur des cartes de la marque EVGA et plus précisément sur des Founders Edition.

Nvidia propose différentes formules à ses partenaires. Si ces derniers ont parfaitement la possibilité de customiser les cartes du fondeur, ils peuvent aussi proposer des cartes utilisant le circuit imprimé du constructeur et son système de refroidissement maison. Ce sont les fameuses Founders Edition.

Après avoir casé tous ces composants dans un rack serveur, Casey a installé Ubuntu 14.04.2 Server et deux programmes consacrés au cassage de mots de passe : hashcat et hashview. Ensuite, eh bien il a allumé sa machine de course et il l’a testé avec une sélection de plusieurs mots de passe.

Une machine capable de casser des dizaines de milliers de mots de passe à l’heure

Le résultat a été à la hauteur de l’investissement. La machine a en effet atteint les 341 GH/s (Gigahash par seconde). Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement qu’elle est capable de casser des dizaines de milliers de mots de passe en une heure.

Fort heureusement pour nos propres mots de passe, Casey est un gentil hacker et il ne compte ainsi pas utiliser son super calculateur personnel pour casser les mots de passe des internautes, mais plutôt pour tester la sécurité des propres systèmes dont il a la charge.

D’ailleurs, il n’a pas gardé la recette de son ordinateur pour lui seul. Il l’a effectivement partagée sur son propre site et vous pouvez donc vous rendre à cette adresse pour savoir ce que contient exactement sa machine… et aussi comment elle est configurée.

Mots-clés insolitesécurité