Clicky

Un hacker a rendu les 17 millions en Ethereum volés un an plus tôt

Le 17 juillet 2017, la start-up CoinDash a organisé un Initial Coin Offering ou ICO avec pour objectif de renflouer les caisses de l’entreprise avec de l’argent virtuel. Seulement, cela a pris une tournure dramatique. Un hacker a piraté le site internet de CoinDash en remplaçant l’adresse de destination de l’argent virtuel.

Ce piratage a rapporté aux hackers environ quarante-trois mille éthers valant à l’époque sept millions de dollars, mais aujourd’hui, cela vaut pas moins de trente-sept millions de dollars. Depuis, le hacker n’a cessé de mystifier le monde de la cryptomonnaie étant donné qu’il a rendu l’équivalent de dix-sept millions de dollars en Ethereum à Coindash, un an après son forfait.

apple-argent

Jusqu’à l’heure actuelle, le pirate a retourné environ vingt mille jetons éther auprès de CoinDash.

Un voleur avec de l’honneur ?

C’est dans un billet que CoinDash a annoncé le retour d’une partie de ses jetons le vendredi 23 février 2018, à 1h45. Apparemment, les vingt mille jetons ont été envoyés depuis l’adresse du hacker à l’un des comptes ETH de la plateforme.

Néanmoins, le président-directeur général de CoinDash, Alon Muroch a tenu à rassurer ses investisseurs que l’incident qui s’est déroulé sur CoinDash n’impacte en rien le plan et l’engagement de la société envers eux.

Un coup de pub ou un piratage en interne ?

Jusqu’à présent, l’identité du fameux hacker reste inconnue et malgré les jetons qu’il a retournés à CoinDash, il reste toujours en possession de treize mille quatre cents jetons, soit d’une valeur de onze millions de dollars, ce qui correspond au quart du montant qu’il a initialement subtilisé.

Toutefois, la plateforme de cryptomonnaie a déclaré à ses clients que l’unité antiterroriste Counter Cyber en Israël prend déjà en main l’enquête du vol des jetons et que le compte du hacker est actuellement en surveillance continue. Malgré ces mesures, l’incident dont a été victime CoinDash est sujet à de nombreuses suppositions de la part des internautes.

Certains considèrent ce hacking comme un coup de publicité pour attirer l’attention sur la jeune pousse tandis que d’autres prétendent que ce piratage n’a pu être perpétré que par le personnel interne de la société.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !