Clicky

Un homme a été abattu alors qu’il diffusait une vidéo sur Facebook

Antonio Perkins avait 28 ans, il faisait partie d’un gang et il vivait dans un quartier de la ville de Chicago. Mercredi dernier, il était en train de diffuser une vidéo sur Facebook lorsque sa route a croisé celle d’un gang rival. Une personne lui a tiré dessus à six reprises et il s’est effondré sur le sol, le corps sans vie. Les internautes ont donc pu assister à sa mort en direct et la vidéo est toujours en ligne sur la plateforme.

La vidéo en question dure une trentaine de minutes. Une femme tient le téléphone pour commencer. Elle est en train de boire et on aperçoit Antonio dans le fond, ainsi que plusieurs de ses camarades.

Fusillade Facebook

Un homme a été tué alors qu’il diffusait une vidéo sur Facebook. La vidéo a fait le tour du monde.

Ils ont tous l’air très détendus. Peut-être un peu trop d’ailleurs. Une bouteille apparaît à l’image à plusieurs reprises.

La vidéo a été diffusée en direct sur Facebook

La femme nous fait faire le tour du propriétaire, en souriant. Elle enchaîne les plaisanteries, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Passées quelques minutes, elle tend le téléphone à Anthony. Ils sont toujours au même endroit, devant une maison.

L’homme jette quelques coups d’œil inquiets de temps à autre. Il semble sur le qui-vive. A un moment, il fixe son regard sur un objet situé en dehors du champ de la caméra, inquiet.

Très vite, tout s’accélère. Des coups de feu éclatent au loin. L’image devient floue, elle se met à trembler. Des cris éclatent dans le fond. Il est en train de se passer quelque chose mais il est impossible de savoir quoi. D’autres coups de feu éclatent, le téléphone tombe sur le sol, dans l’herbe. Anthony est allongé, dans une mare de sang.

L’écran devient noir, mais l’enregistrement continue. On entend des voix, et des cris. Quelqu’un appelle Anthony. Il s’agit peut-être de sa femme, ou de sa sœur. Ses amis parlent entre eux, comme s’ils étaient en train d’examiner leurs blessures.

Le ton monte, ils se sont visiblement rendus compte que leur ami ne se relèvera pas.

Anthony s’effondre dans une mare de sang

La vidéo a été très partagée dans les heures qui ont suivi son enregistrement et une certaine Joyce Mosley l’a ainsi partagé sur son profil hier matin. Elle a été vue plus de 569 000 fois depuis lors, avec plus de 18 000 partages et plus de 4 400 réactions.

Des centaines d’internautes l’ont commentée. Ils sont tous sous le choc et cela n’a rien de surprenant car c’est la première fois que l’on assiste à une exécution en direct.

Les gangs se sont toujours livrés une guerre acharnée et Anthony n’est certainement pas le premier à tomber sous les coups de feu d’un gang rival. Les chaînes d’actualités relaient d’ailleurs souvent ces crimes mais les choses sont assez différentes ici car cette vidéo ne se contente pas de nous délivrer une information. Elle nous place dans la scène et nous sommes donc directement touchés par les événements qu’elle dépeint.

C’est précisément dans ces moments-là que l’on réalise la véritable portée des outils permettant de diffuser des vidéos en direct.

Mots-clés facebookweb