Clicky

Un homme aurait trouvé la mort suite à l’explosion d’une cigarette électronique

Tallmadge D’Elia aurait trouvé la mort à cause d’une e-cigarette dysfonctionnelle. Le dispositif aurait explosé et des éclats lui auraient ensuite transpercé le crâne. Cet incident aurait également entrainé des brûlures sur plus de 80% de son corps. Ce fait divers tragique s’est déroulé le 5 mai 2018 à St Petersburg, en Floride, États-Unis.

Le père de famille a été retrouvé par les pompiers qui se sont chargés d’éteindre l’incendie provoqué par l’e-cigarette, un incendie qui s’est propagé dans toute la pièce.

Selon les résultats de l’autopsie, la mort a été causée par une blessure de projectile à la tête. D’Elia a aussi souffert d’importantes blessures thermiques. Dans tous les cas, le choc est terrible pour la famille.

Peut-on éviter un accident domestique d’une telle envergure ?

Une e-cigarette défaillante

Les enquêteurs ont déterminé la marque de l’e-cigarette défectueuse qui a coûté la vie à Elia. Il s’agirait d’un modèle produit par Smok-E Mountain Mech Woks, une compagnie basée à Cebu, aux Philippines.

D’après un rapport de l’administration, ce serait le premier cas de mort par explosion d’une cigarette électronique aux États-Unis.

195 incidents liés au vapotage ont déjà été recensés sur le territoire américain, et ce, entre 2009 et 2016. Les victimes n’ont pas trouvé la mort, mais certaines ont été gravement blessées. Tallmadge D’Elia est donc malheureusement tombé sur une mauvaise e-cigarette. Celle qu’il a utilisée était composée de cuivre, de laiton et de composants qui étaient censés apporter un « confort de vape. »

Il est à noter, et c’est un point important que l’e-cigarette d’Elia était modifiée (Mod).

Quelle est la cause de l’explosion ?

Pour les experts, ce point est d’ailleurs crucial. Ils pensent en effet que l’explosion a principalement été provoquée par le fait que la cigarette électronique utilisée par le malheureux comportait un mod mécanique.

D’après leur explication, la batterie peut se décharger et le manque d’air ne permet dans ce cas pas à la batterie de refroidir.

Par ailleurs, les dispositifs modifiés sont non règlementés, d’où les risques d’explosion. Les fonctions de sécurité sont quasi-inexistantes, ce qui peut entrainer des incidents dramatiques.

Les fabricants, de leur côté, tentent de se montrer rassurants. Pour eux, l’explosion d’une e-cigarette est un phénomène exceptionnel.

Quoi qu’il en soit, cet accident tragique représente un argument de taille pour ceux qui sont contre les cigarettes électroniques et il prouve également que les vapoteurs doivent être plus minutieux dans leur choix et s’assurer de s’orienter vers des produits réglementés.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !