Un homme est mort lors du décollage d’une fusée vers l’ISS

L’ISS est très régulièrement ravitaillée par des vaisseaux cargos transportant diverses marchandises. L’un d’entre eux a décollé de Baïkonour au Kazakhstan cette semaine, mais tout ne s’est malheureusement pas passé comme prévu. Les étages de la fusée ont provoqué la mort d’un homme en retombant sur notre planète.

La fusée en question a décollé du cosmodrome de Baïkonour au milieu de la semaine. L’opération s’est passée comme prévu et elle a abouti à la mise en orbite d’un vaisseau cargo Progress transportant diverses marchandises en direction de la Station Spatiale Internationale.

Soyouz

Les étages de la fusée Soyouz sont tombés dans une zone non habitée située à une quarantaine de kilomètres de la ville de Jezkazgan.

Deux hommes ont été envoyés pour ramasser les débris de la fusée

NPO Machinostroïenia, une entreprise russe travaillant en étroite collaboration avec Roscosmos, a envoyé deux hommes sur place afin de ramasser les débris de la fusée.

En arrivant sur place, les employés de la société se sont retrouvés confrontés à des conditions météorologiques difficiles. Il faisait en effet un peu plus de 34 °c et la région était balayée par des vents puissants. Pour ne rien arranger, certains débris avaient provoqué le départ d’un incendie en retombant.

Les hommes se sont approchés du feu avec leur camion pour l’éteindre, mais une bourrasque a ramené les flammes sur le véhicule. Il s’est immédiatement embrasé.

Un incendie s’était déclaré

L’un des employés a réussi à quitter le camion à temps. Pas le second. L’homme a ainsi été dévoré par les flammes en l’espace de quelques dizaines de secondes. Les secours sont rapidement intervenus sur place, mais ils n’ont pas pu le sauver. Blessé, le deuxième employé a été immédiatement transporté à l’hôpital.

D’après Rousslan Imankoulov, un porte-parole du ministère des Situations d’urgence, l’incendie s’est étendu sur une quinzaine de kilomètres avant d’être maîtrisé à 23 heures mercredi soir, plusieurs heures après le décollage de la fusée. Le second employé est toujours hospitalisé, mais son pronostic vital ne serait pas engagé.

Progress, de son côté, a réussi à s’amarrer à l’ISS hier soir. Le vaisseau contenant environ 2,5 tonnes de marchandises et notamment du carburant, de l’eau, du gaz comprimé et de l’équipement destinés aux expériences menées par les locataires de la station.

Mots-clés iss