Un homme poursuit une entreprise de cryogénie pour avoir coupé la tête de son père

Kurt Pilgeram, un homme du Montana, accuse la société Alcor Life Extension Foundation, l’une des plus grandes organisations de cryonie ou cryogénisation au monde, d’avoir indûment coupé la tête de son défunt père, incinéré son corps et envoyé les cendres aux membres de sa famille.

L’homme réclame 1 million $ à l’organisation et demande à récupérer la tête cryogénisée de son père.

Glace

Crédits Pixabay

Une complexe affaire de cryogénisation

Alcor est une société à but non lucratif de cryogénisation fondée en 1972. La société a cryogénisé son premier corps humain en 1976 et ses installations abritent actuellement 170 personnes et 33 animaux domestiques, selon le site internet de la société.

L’affaire complexe qui oppose Kurt Pilgeram à Alcor a débuté lorsque le père de Pilgeram, le biochimiste Laurence Pilgeram, est décédé d’une crise cardiaque en 2015. Pilgeram père était un adepte de longue date de la pratique de la cryogénisation.

Mais d’après le Santa Barbara Independent, la famille de Pilgeram affirme qu’il n’était pas pour la « neurocrypreservation » (préservation de la tête uniquement), préférant la préservation du corps entier.

Les procès-verbaux du tribunal indiquent que Pilgeram père avait signé un accord avec Alcor en 1990, à l’âge de 67 ans, pour qu’il soit cryogénisé jusqu’à ce que la science médicale puisse le faire revivre. Si Pilgeram avait effectivement opté pour la cryogénisation du corps entier, l’accord stipule cependant qu’Alcor ne peut garantir qu’il sera possible ou pratique de suivre les souhaits de ses membres.

Kurt Pilgeram réclame 1 million $ de dédommagement

Alcor avait initialement engagé une action en justice contre Kurt Pilgeram en 2017 après que celui-ci ait prétendument tenté d’empêcher l’assurance-vie de son père de payer l’organisation, dont la trésorerie dépend pourtant de tels versements de fonds. La compagnie d’assurance avait précédemment demandé aux tribunaux de trancher entre les deux parties, quant à savoir qui devrait obtenir l’argent de l’assurance.

Pilgeram à son tour a engagé une action en justice contre Alcor, réclamant 1 million $ de dédommagement et la tête cryogénisée de son père. L’affaire devrait être renvoyée devant le tribunal de la Cour supérieure de Californie en 2020.

Mots-clés cryogénieinsolite