Un iPhone 6s à la gloire de Poutine, vraiment ?

Vladimir Poutine, l’ardent défenseur de la démocratie, a fêté son soixante-troisième anniversaire la semaine dernière. Oui et si la plupart des gens n’en ont strictement rien à faire, ce n’est pas visiblement pas le cas de la société Perla Penna car elle a profité de l’occasion pour sortir… vous allez rire… un iPhone 6s personnalisé à la gloire du président.

Cette boite n’est évidemment pas la première à transformer un produit commercialisé par Apple. En réalité, il existe pas mal de sociétés spécialisées sur le secteur mais aucune d’entre elles n’avait encore produit un téléphone en l’honneur de Poutine.

iPhone 6s Poutine : image 1

La classe à l’internationale.

Pas à ma connaissance, en tout cas.

Du titane et de l’or pour l’iPhone 6s « Poutine Edition »

Quoi qu’il en soit, cette édition spéciale ne fait pas les choses à moitié puisqu’elle est entièrement recouverte d’une pièce en titane, avec plusieurs éléments en or histoire d’en remettre une couche. Mieux, à l’arrière, on trouve même le profil de Poutine avec deux ou trois bricoles en prime comme les armoiries de l’ancien empire.

La qualité a un prix, bien sûr, et le « Caviar Ti Or Supremo Poutine Anniversario Edizionne 63 » sera ainsi proposé à partir de 1 850 euros pour la version 64 Go ou à partir de 3 000 euros pour la version 128 Go. Là dessus, il faudra aussi ajouter le prix du billet d’avion puisque cet iPhone 6s sera uniquement commercialisé sur le territoire russe. Ah et il sera préférable de vous dépêcher de passer commande car ce téléphone sera uniquement vendu à 63 exemplaires.

La bonne nouvelle, c’est que les frais de port seront offerts.

En marge, Perla Penna propose aussi une Watch en or blanc signé de la main du maître du président. Là, il faudra sortir 3 300 euros pour en profiter.

Le plus ironique dans l’histoire, c’est que Vladimir Poutine est loin d’être un nantis. En réalité, il est même issu d’une famille ouvrière et ses parents étaient loin de rouler sur l’or. Tiens, d’ailleurs, il faut aussi savoir que l’homme a été un élève médiocre durant toute sa scolarité et c’est finalement à partir du moment où il est entré au KGB que sa carrière a commencé à décoller.

Et on termine avec la vidéo qui va vous faire pleurer du sang. Ah ça, Hollande, à côté, c’est vraiment un petit joueur hein.