Un joueur de Pokémon Go s’est fait bannir sans avoir triché

Niantic n’a jamais aimé les tricheurs à Pokémon Go, et le studio a su le montrer dès le début en punissant les joueurs qui trafiquaient leur position GPS, le plus souvent pour se retrouver au beau milieu d’une ville remplie de PokéStops. Si récemment Niantic a encore durci le ton, les softs bans que l’on connaissait continuent cependant de tomber.

Jimmy Derocher en a d’ailleurs fait l’amère expérience : tout en jouant de façon légitime (mais comme un dingue tout de même), le jeu l’a pris pour un bot et Jimmy a ainsi subi un soft ban.

Ban Jimmy

Niantic a pris Jimmy pour un bot et il l’a banni.

Une manière de prouver que Niantic est loin de bien jouer son coup avec sa politique.

Un million de points d’expérience en un week-end ? À la fois possible et impossible

Tout commence avec un pari fou : Jimmy Derocher veut tenter de récolter pas moins d’un million de points d’expérience en l’espace d’un seul week-end. De façon totalement légitime, évidemment.

Pour cela, le joueur va utiliser ce que d’autres ont fini par appeler la « boucle de Jimmy ». Cette boucle repose sur un principe simple : 10 PokéStops qu’il est possible de visiter les uns après les autres pour tourner en rond.

En allant assez vite, il est possible de faire cette boucle en cinq minutes, ce qui permet de revenir au premier PokéStop pile au moment où il redevient utilisable. Grâce à cette simple méthode, Jimmy pouvait donc espérer réunir 500 points d’expérience toutes les cinq minutes, juste en faisant tourner des PokéStops.

Avec des leurres sur ces PokéStops, le joueur a également pu récupérer des points d’expérience pour chacune de ses captures et il n’a pas non plus hésité à s’amuser avec les évolutions.

Niantic a pris Jimmy pour un bot

Tout allait donc très bien : en 13 heures, Jimmy est parvenu à récupérer 600 000 points d’expérience. Autrement dit, l’objectif du million était en théorie largement à portée de main.

Cependant, les captures de Jimmy sont devenues impossibles à réaliser : quel que soit le Pokémon qui se présentait, la bestiole s’enfuyait à chaque fois. Un symptôme de soft ban bien connu.

Son expérience retransmise sur Twitch, Jimmy a essayé de contacter Niantic pour les faire réagir. Après tout, il n’a fait que suivre les règles et n’a pas triché pour parvenir à son but, et il n’y avait donc aucune raison de le bannir. Bien évidemment, comme il fallait s’y attendre, Niantic n’a jamais répondu.

En réalisant cette expérience, Jimmy Derocher proposait un service de dons à reverser à une œuvre de charité. Le live ayant été avorté, tout ce qui aurait été possible de réunir ne l’a pas été, ce qui est assez dommage.

Boucle de Jimmy

La boucle de Jimmy qui permet d’obtenir un million de points d’expérience

Mots-clés nianticpokemon go