Clicky

Un maire allemand révèle qu’il visite des sites pornos en publiant une capture écran sur Facebook

Thomas Köppl occupe depuis quelques temps le poste de maire de la ville de Quickborn, dans le nord de l’Allemagne près de Hambourg. Il ne compte pas plus de 20 000 administrés mais cela ne l’empêche pas de faire la une de tous les médias allemands depuis quelques jours. Il a effectivement fait une énorme boulette en partageant sur Facebook une capture écran avec des contenus pornographiques.

L’affaire s’est déroulée la semaine dernière. A la base, tout a commencé par un simple échange mené sur le célèbre réseau social, un échange mené avec l’AFD et donc le parti allemand anti-immigration.

Porno Maire

A présent, Thomas Köppl sait tout du BDSM.

Si ce nom vous rappelle vaguement quelque chose, c’est tout à fait normal car ce parti politique a fait beaucoup parler de lui à la fin du mois dernier.

Thomas Köppl a publié sur Facebook une capture écran évoquant plusieurs contenus pornographiques

Frauke Petry, sa présidente, a effectivement fait une proposition pour le moins… extrême. Elle a effectivement suggéré que l’on donne aux policiers situés sur la frontière germano-autrichienne le droit de faire usage de leur arme à feu en cas d’urgence et donc de tirer sur les réfugiés souhaitant entrer dans le pays.

Cette proposition a été vivement critiquée par le peuple allemand mais aussi par tous les autres partis politiques du pays et notamment par le CDU, et donc par le parti de droite auquel appartiennent Angela Merkel et… Thomas Köppl.

Afin de discréditer ses adversaires, le maire de Quickborn a donc partagé une capture écran présentant un extrait de la constitution du pays.

Jusque là, rien d’anormal, mais l’homme avait malheureusement oublié de fermer les autres onglets de son navigateur avant d’enregistrer l’image. Dans le lot, on pouvait clairement identifier six sites faisant allusion à des contenus assez épicés tels que : « german slut », « punishment porn » ou même « BDSM ».

Il a supprimé sa publication… un peu trop tard

Thomas Köppl s’est rapidement rendu compte de son erreur et il a donc supprimé sa publication dans la foulée. Trop tard, bien sûr, puisque l’image en question avait fait le tour du monde plusieurs fois entre temps.

Histoire de désamorcer l’affaire, le maire a alors expliqué qu’il était en vacances dans le sud du Tyrol au moment des faits et qu’il a entendu un groupe de personnes parler de BDSM. Ne connaissant pas le concept, il a donc lancé quelques recherches sur internet pour se cultiver.

Juste histoire de vous éviter la même erreur, sachez que ces contenus regroupent de nombreuses pratiques sexuelles différentes telles que le bondage, la domination, la soumission ou le sadomasochisme.

Mots-clés facebookweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Si on ne peut plus faire de « simples » recherches !!!