Un météore a explosé au-dessus de la mer de Béring

La Terre reçoit très régulièrement la visite de météores. La plupart d’entre eux passent inaperçus et se contentent de se désintégrer en entrant dans notre atmosphère. Il arrive cependant que certains corps déclenchent de puissantes explosions et cela a précisément été le cas de celui qui a éclaté au-dessus de la mer de Béring.

Vous le savez sans doute, mais la dangerosité d’un astéroïde dépend principalement de sa composition et de sa taille.

Astéroïde Terre

En règle générale, les météores de moins de dix mètres de diamètre se désagrègent lors de leur entrée dans l’atmosphère terrestre.

Un météore a explosé au-dessus de la mer de Béring

Néanmoins, les corps plus massifs peuvent franchir la barrière invisible séparant notre monde du froid spatial. Il est en revanche très rare qu’ils atteignent la surface terrestre en un seul morceau et la plupart des météores explosent donc suite à l’échauffement provoqué par leur entrée dans l’atmosphère de la Terre.

C’est précisément ce qui s’est passé en décembre au-dessus de la mer de Béring, et plus précisément au large des côtes de la péninsule du Kamtchatka en Russie.

Le 18 décembre, un météore est en effet entré dans l’atmosphère terrestre et il a explosé ensuite dans le ciel, libérant par la même occasion une énergie estimée à environ 173 kilotonnes de TNT. À titre de comparaison et histoire de mettre ce chiffre en perspective, sachez que Little Boy, la bombe lâchée sur Hiroshima durant la Seconde Guerre Mondiale, avait libéré une énergie estimée entre 12 et 18 kilotonnes de TNT. Fat Man, la bombe de Nagasaki, avait pour sa part libéré une puissance comprise entre 18 et 23 kilotonnes.

Si le chiffre est impressionnant, il n’est rien comparé à l’énergie libérée par le superbolide de Tcheliabinsk.

Un incident loin d’être isolé

En 2013, un météore avait en effet exposé au-dessus de la ville et l’énergie libérée avait alors atteint les 440 kilotonnes. L’incident avait d’ailleurs eu de sévères répercussions sur la ville puisque des milliers de fenêtres avaient explosé à l’époque. Le toit d’une usine s’était également effondré et des centaines de personnes avaient dû recevoir des soins.

Cette fois, en revanche, l’explosion n’a eu aucune conséquences fâcheuse puisqu’elle s’est produite dans un endroit isolé. Toutefois, l’explosion a été suffisamment puissante pour être détectée par les satellites de l’US Air Force et par plusieurs installations scientifiques. La NASA elle-même a pu enregistrer l’événement.

En fin de compte, nous avons eu de la chance, car si l’explosion s’était déroulée au-dessus d’une ville, alors les dégâts auraient été sans doute plus conséquents.