Un météore a explosé au dessus de l’Atlantique au début du mois

L’espace n’est pas aussi vide que le pensent la plupart des gens. En réalité, c’est même tout le contraire car de nombreux objets célestes se déplacent continuellement au dessus de la tête. Il arrive même que certains d’entre eux entrent en collision avec notre planète et c’est précisément ce qui s’est passé au début du mois lorsqu’un météore a frappé la Terre.

L’impact a eu lieu le 6 février à 14 heures (UTC) et à très exactement 997 kilomètres des côtes brésiliennes mais personne n’était là pour le voir, ni même pour l’entendre.

Météore

Un météore a frappé la Terre au début du mois mais personne ne s’en est rendu compte.

Logique, car le météore a touché notre planète au dessus de l’Atlantique.

L’explosion a eu lieu au début du mois

Ce genre d’événement est fréquent et la NASA en garde même une trace sur le site Near Earth Object Program mais la situation est un peu différente ici car ce météore était bien plus gros que les objets habituels et il a touché notre planète à la vitesse folle de 66 948 km/h.

Fort heureusement, il a explosé en touchant notre atmosphère, se transformant alors en une gigantesque boule de feu de 18 mètres de diamètre.

D’après les informations dont on dispose, la puissance délivrée par l’explosion du météore était équivalente à celle de 13 000 tonnes de TNT, soit une énergie proche de celle de la bombe atomique qui a rasé Hiroshima en 1945, mettant par la même occasion fin à la Seconde Guerre Mondiale.

Ce n’est pas la première fois qu’un aussi gros météore touche la Terre. En février 2013, un autre objet avait explosé au dessus de la ville de Tcheliabinsk, faisant par la même occasion un peu plus de 1 600 blessés.

Ce météore faisait un diamètre situé entre 15 et 17 mètres avec une masse estimée à 10 000 tonnes environ.

Ce n’est pas la première fois qu’un météore frappe la Terre

Il s’était lui aussi fragmenté dans le ciel et il avait délivré à l’époque une puissance équivalente à 440 kilotonnes de TNT, soit environ 30 fois la puissance de la bombe de Hiroshima. L’onde de choc avait frappé la ville, faisant exploser des milliers de vitres et de fenêtres.

Le toit d’une usine présente dans le secteur s’était aussi effondré sur lui-même, emporté par la puissance de l’explosion.

En 1908, une autre explosion a eu lieu en Sibérie centrale, une explosion connue comme l’événement de la Toungouska. Personne ne sait ce qui s’est véritablement passé mais des témoins prétendent avoir vu passer une boule de feu dans le ciel avant d’entendre une gigantesque explosion.

Elle avait détruit la forêt dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres et déclenché un terrible incendie. Un nuage de cendres s’était même formé, avant d’être entraîné en Europe de l’Ouest.

Notez pour finir que la NASA surveille à l’heure actuelle plus de 12 900 objets célestes.

Dans le lot, on trouve 1 607 astéroïdes potentiellement dangereux et l’un d’entre eux croisera justement notre route le mois prochain.