Clicky

Un musée va rendre hommage aux innovations ratées

Un musée atypique va ouvrir ses portes le 7 juin prochain dans le sud de la Suède. Il s’agit du Museum Of Failure, alias le musée de l’échec en français.

Samuel West est le collectionneur à la tête de cette idée insolite. Il s’est passionné pour les objets de la consommation qui n’ont pas eu de succès et en a accumulé plus de soixante au fil des ans.

Il sera ainsi possible d’y retrouver le Nokia N-gage, les Google Glass, l’Apple Newton ou encore le parfum Harley-Davidson.

Une bonne idée insolite

Selon l’inventeur de ce musée, une majorité d’innovations se résulte par un flop total avant d’atteindre le succès escompté. C’est le travail et l’apprentissage qui permettent d’inverser la tendance.

Il a donc souhaité rendre hommage à ces créations, résultats d’échecs dont « personne ne parlait ». Son musée retracera l’histoire à travers des innovations plus ou moins saugrenues, comme le Coca Cola Blak au goût de café ou le jeu de société de Donald Trump.

Un lieu idéal pour les geek qui pourront retrouver avec nostalgie – ou non – les objets high tech de leur jeunesse, comme le fameux téléphone-console de poche N-gage de Nokia et son design hors norme.

D’ailleurs, toutes ces innovations ratées se démarquent par la caractéristique similaire d’un design ou d’une idée trop osée. Comme si le concept allait « trop loin » ou n’était pas sorti à la bonne époque pour plaire.

Un musée d’histoire moderne

Le musée comprend de nombreuses innovations qui n’ont quasiment pas été commercialisées ou seulement très peu de temps, comme les Google Glass par exemple.

Cette exposition incroyable est un vrai melting-pot du travail d’ingénieurs de différentes entreprises à différentes périodes, ce qui permet d’analyser avec du recul l’évolution positive ou non des différents acteurs du marché de la consommation.

On connait le développement sensationnel d’Apple par la suite, ou les grandes difficultés de Nokia. Mais ceux qui ont possédé une N-gage seront peut-être réticents à cette idée de « flop ».

Un vrai petit musée d’histoire (très) moderne qui reprend des produits que l’on a pu croiser depuis les années 80 à travers cette course folle à l’innovation. Car même si tous ces objets de la vie quotidienne sont ratés, ils ont eu le mérite d’exister et d’être utiles à la recherche et au développement des entreprises.

Pour ceux qui ont la chance de passer par la Suède, sachez que l’entrée est gratuite.

Share this post

JB

Infirmier | Passionné par les nouvelles technologies et la photo