Clicky

Un musicien réclame 150 millions de dollars à Spotify

Spotify a souvent été critiqué pour son système de rémunération et la tendance n’est visiblement pas prête de s’inverser. Preuve en est, le géant suédois fait l’objet d’une nouvelle plainte déposée par un musicien américain. Le pire reste à venir car ce dernier réclame 150 millions de dollars à l’entreprise. Pourquoi ? Parce qu’elle n’aurait pas respecté les règles en matière de droit d’auteur.

David Lowery adore la musique et il est actuellement le leader d’un groupe de rock alternatif du nom de Cracker et Camper Van Beethoven. Oui, mais il a aussi une autre passion : les chiffres.

Plainte Spotify

Spotify fait l’objet d’une nouvelle plainte, déposée cette fois par un artiste américain.

L’homme est effectivement diplômé en mathématiques et il intervient même régulièrement à l’Université de Géorgie.

David Lowery a une dent contre Spotify

Mais s’il fait autant parler de lui en ce moment, ce n’est pas pour ses compétences en matière d’enseignement ou même de guitare.

Non, en réalité l’artiste a aussi une dent contre Spotify et il a déposé une plainte contre l’entreprise au début de la semaine devant un tribunal fédéral de Los Angeles.

Il l’accuse effectivement de ne pas avoir respecté les droits de reproduction mécanique relatifs à l’enregistrement d’une oeuvre. En d’autres termes, il accuse l’entreprise d’avoir copié et distribué des morceaux sans demander toutes les permissions nécessaires aux détenteurs des droits, et donc aux musiciens.

Toujours d’après lui, quatre morceaux de son groupe auraient ainsi été utilisés sans sa permission et mis à la disposition des 75 millions d’utilisateurs de la plateforme.

Comme si cela ne suffisait pas, la plainte déposée accuse aussi l’entreprise de pratiques commerciales déloyales. D’après l’artiste, la structure de paiement mise en place est totalement arbitraire et elle fait baisser la valeur des droits d’auteur.

Spotify affirme avoir respecté toutes les règles en matière de droit d’auteur

Fait intéressant, David Lowery estime que des milliers d’artistes sont confrontés aux mêmes problèmes que lui et c’est précisément ce qui l’a poussé à déposer un recours collectif contre Spotify.

C’est aussi pour cette raison qu’il réclame 150 millions de dollars à la firme.

Spotify n’a pas tardé à réagir. La firme affirme avoir respecté la législation en vigueur et elle a aussi indiqué qu’elle a passé des accords avec les maisons de disque et avec les ayants-droit. Elle reconnait cependant que certaines données sont parfois manquantes ou erronées.

C’est d’ailleurs ce qui l’a poussé à créer un fond de réserve pour le futur paiement de royalties.

Elle s’est aussi rapprochée de l’Association Nationale des Editeurs de Musique pour trouver une solution à ce problème.

Mots-clés spotifystreaming

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.