Un mystérieux sarcophage de granit noir a été retrouvé en Egypte

Suite à un travail archéologique de longue haleine, le Conseil suprême des antiquités égyptiennes (SCA) vient d’annoncer une découverte dans la province d’Alexandrie, en Égypte. Les chercheurs ont trouvé un sarcophage noir en granit dans une tombe après avoir installé des capteurs sur le terrain d’un particulier. Datant de l’époque ptolémaïque, le sarcophage n’a jamais été ouvert depuis qu’il a été scellé, il y a deux mille ans.

Les fouilles archéologiques ont été faites sur un terrain privé situé dans le quartier de Sidi Gaber, en Alexandrie. Elles consistaient à inspecter les terres d’un habitant alexandrin avant que celui-ci y effectue des travaux. Finalement, les recherches ont permis de découvrir un ancien tombeau inconnu du nouveau propriétaire.

Sarcophage

En Égypte, la loi autorise les missions archéologiques dans toutes les localités, même appartenant à des particuliers. Le principe est que tout terrain doit être fouillé avant que le propriétaire puisse y poser les fondations d’une nouvelle construction.

Le plus grand sarcophage d’Alexandrie ?

Dans un communiqué, le Dr Mostafa Waziri, Secrétaire Général du Conseil Suprême des Antiquités, a annoncé que « le sarcophage en granit noir est l’un des plus grands jamais retrouvé en Alexandrie ; il fait 265 cm de long, 185cm de haut et 165cm de large ». « Les experts n’ont pas encore déterminé à qui appartenait la tombe », a-t-il précisé.

La longueur du sarcophage en dit long sur sa particularité. A présent, les archéologues se demandent si ce ne serait pas le plus grand jamais retrouvé à Alexandrie.

La fouille a également permis de trouver un buste en albâtre d’un homme à côté du sarcophage, probablement celui du propriétaire de la tombe. Notons que l’albâtre est une matière minérale utilisée dans la sculpture.

Des vestiges de la Grèce antique ?

Historiquement, la ville d’Alexandrie tient son nom d’Alexandre le Grand, roi de Macédoine et aussi un grand conquérant. En 334 avant J.C., il se lança dans une longue campagne militaire au bout duquel il parvint à envahir l’Égypte.

Autoproclamé roi d’Égypte, Alexandre le Grand a su y importer sa civilisation. Ce qui justifie l’origine grecque et romaine de nombreux artefacts découverts dans cette ville. Le mystérieux grand sarcophage pourrait bien faire partie de ces objets archéologiques, ce qui suscite encore plus l’intérêt des archéologues.

L’existence d’un ministère égyptien des Antiquités met l’accent sur l’importance des recherches archéologiques dans ce pays. Jusqu’à présent, l’Égypte antique constitue l’un des plus grands centres d’intérêt des chercheurs du monde entier.

Crédits Photo : Egyptian ministry of antiquities

Mots-clés archéologie