Un neveu de Michael Jackson lance une collecte de fonds pour un documentaire vérité

Alors qu’un documentaire trouve actuellement le moyen de saccager la résonance médiatique de Michael Jackson en s’asseyant sur le concept même de justice rendue, Taj Jackson, l’un des neveux du Roi de la Pop, vient de lancer l’idée d’un financement participatif pour qu’éclate la vérité sur son oncle au travers d’un film forcément moins choquant.

À partir du moment où Sony n’a pas hésité à mettre sur le marché un album posthume de Michael Jackson comprenant trois titres n’étant pas, ou trop peu, interprétés par ce dernier, où peut-on placer le curseur quant au respect dû à l’un des plus grands artistes, si ce n’est le plus iconique de notre temps ?

Mort le 25 juin 2009 des mains d’un docteur n’ayant toujours pas semblé réaliser la portée de son geste, Michael Jackson apparaissait depuis libéré d’un lourd poids que les médias n’ont eu de cesse de lui cheviller au corps. Bien qu’officiellement lavé de tout soupçon de pédophilie par la justice il y a près de 15 ans, voilà qu’un nouveau documentaire vient (re)jeter le discrédit sur l’homme.

35.000 dollars récoltés sur un objectif de 770.000

D’une durée de quatre heures, ce documentaire intitulé « Leaving Neverland » fait intervenir deux victimes présumées de Michael Jackson, Wade Robson et James Safechuck. Sauf que l’on peut se souvenir que le premier avait juré sous serment en 2005 que jamais le chanteur ne l’avait touché.

Michael Jackson avait par ailleurs été reconnu non coupable des quatorze chefs d’accusation retenus contre lui pour pédophilie.

Ce documentaire, diffusé au festival du film de Sundance et d’ores et déjà programmé sur HBO (États-Unis) et Channel 4 (Royaume-Uni), est particulièrement resté en travers de la gorge de Taj Jackson, l’un des neveux de Michael Jackson qui a ainsi décidé de lancer sur GoFundMe une collecte de fonds pour mettre sur pied un contre-documentaire vérité.

« Je suis le plus âgé des neveux de Michael Jackson. J’ai eu le privilège d’avoir grandi très près de mon oncle et j’ai toujours été un ami fidèle et un allié tout au long de sa vie. J’ai aussi été un spectateur de choix dans ce que les médias et les allégations négatives lui ont fait subir. J’ai vécu avec lui pendant tout le procès de 2005.

En tant que victime de violences sexuelles (de la part de mon oncle Chuck, du côté de la famille de ma mère), je sais ce que cela signifie d’être un survivant. Je connais aussi le genre de dommages que l’inconduite sexuelle laisse aux victimes. Cette position unique me rend encore plus déterminé et qualifié pour dire la vérité, toute la vérité sur les fausses allégations de mon oncle Michael.

Les derniers mots de mon oncle ont été… ‘Après cela, nous ferons des films.’ Jamais je n’aurais pensé qu’une décennie plus tard, la nécessité m’obligerait à réaliser un film sur son innocence avérée. »

Taj a expliqué qu’il s’était un temps rapproché de partenaires commerciaux pour l’aider à mettre le projet en marche, mais que cela impliquait un processus éditorial et qu’il était finalement hors de question de raconter l’histoire de son oncle de manière biaisée. Cette série documentaire visera à répondre aux questions suivantes : l’origine des accusations d’abus sexuels de 1993, l’accord de 1994, l’audience de 2005, les motivations des deux victimes présumées citées plus haut et la manière de procéder d’une certaine frange des médias pour toujours mettre en doute l’innocence de Michael Jackson sur ces sujets. Taj nous promet une vérité « choquante » et « dégoutante ». Il serait temps qu’elle éclabousse du monde.

Mots-clés michael jackson