Un notificateur Google+ pour Windows

Au train où vont les choses, Google+ ne devrait pas tarder à dépasser les 20 millions d’utilisateurs. Sachant que le service a été officiellement lancé par Google le 28 juin dernier, on peut dire que c’est vraiment un joli score. Facebook n’en avait pas fait autant. Enfin, toujours est-il que certains parmi vous passent un peu leurs journées sur le réseau social de Google et Google+ Notifier risque justement de leur rendre un grand service. Car en effet, comme son nom l’indique, ce dernier va vous permettre d’intégrer à la barre des tâches de Windows une jolie petite icône qui vous tiendra informer de toutes vos notifications.

Un notificateur Google+ pour Windows

Et c’est juste fantastique puisque vous n’aurez plus besoin de rester scotcher sur votre navigateur web préféré pour savoir si la belle Tania est bien décidée à faire le trajet Sofia (Bulgarie) – Paris (France) pour vous rejoindre et vivre à vos côtés jusqu’à la fin de vos jours ou jusqu’à l’épuisement total et définitif du solde de votre compte en banque. Dès qu’elle vous enverra un doux baiser depuis le pied du Mont Vitocha (faut pas croire, on se renseigne aussi lorsqu’on écrit des conneries), la petite icône fixée à votre barre des tâches tremblotera et vous indiquera qu’un nouveau message vous attend. Vous n’aurez alors plus qu’à cliquer dessus pour voir apparaître la liste de vos notifications. Un simple clic sur celle de votre choix et cette dernière s’ouvrira… dans votre navigateur.

Simple, donc. En revanche, et j’insiste bien sur ce point, Google+ Notifier présente un inconvénient de taille. Pour faire fonctionner l’application, vous devrez impérativement saisir l’identifiant de votre compte Google ainsi que votre mot de passe. Ce qui veut tout simplement dire que si la personne ayant pondu cet outil est mal intentionnée, alors elle aura un accès complet à votre profil Google+, certes, mais également aux données que vous stockez sur tous les autres services de la firme. Ce qui comprend Google Docs ou encore Gmail. Là, on est bien d’accord, c’est un peu flippant et nul doute que ce point devrait vous calmer pas mal. Moi, en tout cas, ça m’a fait l’effet d’une véritable douche froide.

Vous voilà donc prévenu. En ce qui me concerne, sachant que je n’ai plus de bécane sous Windows, c’est vite fait mais si vous souhaitez tester cet outil, prenez bien ce point en compte avant de vous lancer. Ce serait quand même dommage que tous vos échanges avec Tania se retrouvent sur IRC, non ?

Via

Mots-clés googlegoogle plus