Un PC Windows 10 basé sur un Snapdragon 835, est prévu cet hiver

Les SoC (System on a Chip) ayant grandement gagné en puissance au cours des dernières années, on se demandait quand l’idée viendrait aux différents acteurs du marché d’en équiper des PC tournant sous Windows 10. Une interrogation qui n’était d’ailleurs pas restée très longtemps en suspend, Microsoft ayant profité de sa conférence au WinHEC (en décembre dernier) pour présenter une machine sous Windows 10 Entreprise, animée par un Snapdragon 820. Mais depuis lors, aucune nouvelle n’était parvenue jusqu’à nos délicates oreilles…

La suite de l’histoire débarque finalement en cette mi-avril, mais de la bouche de Steve Mollenkopf – PDG de Qualcomm – qui a annoncé qu’un premier PC Windows 10 fonctionnant sur une base de Snapdragon 835  (nouvelle puce haut de gamme de Qualcomm présentée en janvier à Las Vegas) était bel et bien dans les cartons.

Snapdragon-835-windows10

Qualcomm nous prépare une jolie surprise pour le quatrième trimestre 2017, avec un PC sous Windows 10, basé sur un SoC Snapdragon 835. Une première pour l’OS.

Attendu pour le dernier trimestre 2017, ce laptop du futur mijoté dans le plus grand des secrets pourrait bien faire évoluer le marché, et pourquoi pas perturber l’hégémonie d’Intel sur le marché (AMD étant pour l’heure toujours en retrait sur le secteur du PC portable).

Qualcomm en route pour marcher sur les plates-bandes d’Intel ?

Steve Mollenkopf ne cache pas vraiment ses intentions de bousculer Intel (même si la firme de Brian Krzanich n’est pas clairement nommée), que ce soit sur le marché du laptop ou sur celui des serveurs.

C’est d’ailleurs ce qu’il a expliqué en ces mots : « Nous avons l’opportunité de perturber le marché des fournisseurs [de puces] pour PC et serveurs. Notre Snapdragon 835 va s’exporter vers les PC portables sous Windows 10 à partir du quatrième trimestre de cette année. Dans le domaine des serveurs, nous collaborons avec Microsoft, et avons démontré être capables de faire fonctionner Windows Server sur un de nos processeurs Centriq 10 nm. Le premier processeur 10 nm dédié aux serveurs.

En attendant, force est de constater que Windows 10 semble effectivement très bien s’entendre avec les puces de Qualcomm. Une entente cordiale qui repose cependant sur une petite triche : la version de Windows 10 employée est une version adaptée à ce nouveau support, capable dans les faits d’émuler les applications classiques – réservées au processeurs x86 – pour les rendre compatibles avec le jeu d’instruction ARM des Snapdragon.

Reste maintenant à savoir lequel des partenaires de Microsoft (HP, Lenovo, Dell…) usera le premier de cette nouvelle proposition faite par Qualcomm, et surtout quelle forme prendra ce fameux PC… Ultrabook, tablette ou hybride ? Seul l’avenir nous le dira.

Crédit illustration